l'aquaculture

Pages: 12 (2873 mots) Publié le: 17 mars 2014

PREMIER ÉCHANTILLONNAGE
Les élevages marins (Sujet #19)





Travail présenté
à
M. Marc Bérubé




Par :
Soquia Charbonneau



Monde contemporain
Groupe 552




École polyvalente Saint-Jérôme
Lundi 28 octobre 2013
TABLE DES MATIÈRES


INTRODUCTION …………………………………………………………………..…………………… 3

DÉVELOPPEMENT
2.1) Explication du sujet……………………………………………………….………………….... 3
2.2) aspect social ………………………………………………………………….………………… 4
2.3) aspect économique ………………………………………………………………………….… 5
2.4) aspect environnemental ………………………………………………………………………. 6

CONCLUSION ……………………………………………...………….……………………………….. 7

BIBLIOGRAPHIE …………………………………………………….……………………………....... 8

ANNEXE 1 …………………………………………………………..…………………………………. 11













Introduction
Le Canada regorge de ressources naturelles. Nousles utilisons en partie à des fins économiques. De la forêt boréale qui nous fournit un apport en bois incroyable et nous permet notre flore diversifiée en passant par le Golfe du Saint-Laurent qui regorge de diverses espèces de poissons sans oublier les sables bitumineux de l’Alberta qui nous enrichissent au niveau mondiale avec l’exportation vers les États-Unis plus particulièrement. Tous etchacun font en sorte d’enrichir le Canada au niveau international pour permettre qu’on se démarque en tant que pays et ainsi combler l’instabilité économique que l’on vit à cause de notre dépendance envers la première puissance mondiale.

C’est le cas de l’aquaculture qui consiste à un élevage massif de poissons pour subvenir à la consommation de masse de la société actuelle. Cependant, nousépuisons les ressources naturelles du Canada sans même se soucier de l’état de l’environnement. Alors qu’en est-il du développement durable, ici en 2013 concernant l’aquaculture?

Dans ce texte, j’émettrai mon hypothèse sur les enjeux de l’aquaculture tout en vous faisant part des arguments pour et contre à travers les aspects social, économique et environnemental. Je finirai donc en répondant à laquestion guide en appui avec mes arguments concernant la nature durable ou non de l’aquaculture.
















L’enjeu
L’aquaculture se pratique dans les 10 provinces du Canada. Elle consiste à élever des organismes aquatiques dans des cages ou dans un secteur délimité en bord de mer. Elle est utilisée car la production est beaucoup plus rapide et beaucoup plus grosse. Àl’échelle mondiale, l’aquaculture est devenue le secteur de production alimentaire d’espèces animales connaissant la plus forte croissance et fournit près de la moitié de tout le poisson consommé par les humains¹. Malgré cela, l’aquaculture à ses côtés positifs et négatifs et la question de durabilité est encore en débat.

Aspect social
Premièrement, pour ce qui concerne l’aspect social, l’aquacultureutilise des produits chimiques afin de tuer les bactéries nocives au bon développement des organismes marins. Toutefois, des études portées au Vietnam et aux Philippines ont démontrés que les bactéries auraient développés une certaine résistance aux antibiotiques utilisés. Donc, la présence de bactéries dans les élevages destinés au domaine alimentaire consommé par la population mondiale seraitcontaminée, ce qui causerait des maladies chez les humains. De plus, la présence de poissons aux alentours des filets d’aquaculture serait nuisible pour ceux-ci, car les bactéries se propageraient et les infecteraient cela développerait alors une épidémie entre ceux-ci et attaquerait les espèces de poisson qui ne sont pas assez fort. Il s’en suivrait une réduction de poisson dans les milieux voisinsoù sont implantées les installations pour la culture d’organismes. Ensuite, bien que l’aquaculture fonctionne très bien dans l’approvisionnement de poisson à l’échelle mondiale, la qualité du poisson n’est pas toujours à son meilleur. Les poissons élevés dans des installations aquacoles sont dépourvu d’autonomie. Leur environnement est...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !