L Assassin habite au 21

Pages: 9 (1931 mots) Publié le: 31 mai 2015

Biographie et Bibliographie de l’Auteur :

Stanislas-André Steeman est un auteur belge d’expression française né à Liège en 1908 et décédé à Menton, en France, en 1970.
En 1924, alors âgé de 16 ans, il publie un recueil de contes appelé Éphémères. Deux ans plus tard, il publie un recueil de nouvelles, Histoires belges. Il publie ensuite, en 1927 et 1928, ses deux premiers romans : Un romanpour une jeune fille et Les Amants puérils.
Il rejoint en tant que journaliste La Nation belge. Avec Herman Sartini, connu sous le pseudonyme de Sintair, lui aussi journaliste à La Nation belge, il écrit un pastiche de roman policier, Le Mystère du zoo d’Anvers, et quatre autres romans. Lorsque Sintair s’arrête d’écrire, Steeman continue d’écrire de son côté.
En 1931, il reçoit le prix du romand’aventures pour Six hommes morts, le premier volet d’une série de romans nommés « Monsieur Wens ».
Il vit l’apogée de sa carrière en 1939 avec la publication de L’assassin habite au 21 et puis avec Légitime défense. Ses romans ont principalement été publiés dans la collection Le Masque, une collection de romans policier. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il fait partie des Auteurs Associés avec JulesStéphane, Thomas Owen, Evelyne Pollet et Jean Ray. Les critiques français l’ont surnommé le « Simenon belge », oubliant que Simenon l’était aussi. Il a été choisi comme un des Cent Wallons du siècle par l’Institut Jules Destrée.
Ses principales œuvres sont : L’assassin habite au 21, L’infaillible Silas Lord, Légitime Défense et Six hommes morts de la série M.Wens. Douze de ses œuvres ont étéadaptées au cinéma.

Résumé de l’histoire :
À Londres, un mystérieux tueur en série nommé Mr. Smith n’opère qu’en période de brume et les inspecteurs de Scotland Yard ne parviennent pas à mettre le grappin dessus.
Lorsqu’il commet son troisième crime, c’est toute l’équipe du superintendant Strickland qui est ridiculisée et qui assiste à l’installation de la crainte dans la capitale anglaise.
L’enquêtepiétine jusqu’au jour où un certain Toby Marsh, un habitué de la justice, révèle l’adresse de l’assassin : il habiterait au 21 Russel Square, dans une pension de famille ! Dans cette pension, dirigée par Mrs Valérie Hobson, vivent le Dr. Hyde (un ancien médecin), le Major Fairchild (ancien officier des Indes), Miss Pawter (une publiciste), le couple Crabtree, Mr. Collins (un poseur d’antennesradio), Mr. Andreyew (un doubleur russe), le professeur Lalla-Poor (un prestidigitateur hindou) et Miss Holland (une écrivaine timide et adoratrice des chats).
À ce petit groupe, vient rapidement s’ajouter un nouveau locataire, M. Julie, un français venu étudier l’égyptologie au British Museum. Scotland Yard voit dans cette arrivée récente un moyen de se fournir un indicateur sur place,malheureusement, M. Julie ne veut pas aider la police et est assassiné le soir même au bistouri par Mr. Smith. Ce dernier, comme pour tous les meurtres précédents, a signé son acte d’une carte de visite à son nom. La police et la presse, alertées par le criminel lui-même, descendent rapidement sur les lieux.
Après un interrogatoire de tous les membres de la Pension Victoria et une analyse minutieuse de lascène du crime, les hommes de Strickland découvrent quelques signes gravés sur une table en bois par M. Julie : « il b… ». Après réflexion, on embarque Mr. Collins, rendu suspect par son manque d’alibi et son bégaiement (rappelant la marque « il b… » soi-disant écrite par Julie), ce qui semble annoncer la fin des meurtres.
Cependant, malgré un interrogatoire musclé, Mr. Collins n’avoue rien et,lorsqu’on apprend qu’un nouveau crime a été commis par Mr. Smith, Scotland Yard est contraint de le relâcher.
Pendant ce temps, la Pension Victoria a acquis une grande notoriété en tant que domicile d’un tueur en série et le calme qui y régnait auparavant est régulièrement troublé par la visite de journalistes ou simples curieux.
Bientôt la police arrive et la valse des interrogatoires reprend :...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L' assassin habite au 21
  • L assassin habite au 21
  • Analyse de l'assasin habite au 21
  • L'assassin habite au 21
  • L'assassin habite au 21
  • L'assassin habite au 21
  • L'assassin habite au 21
  • Analyse : L'assassin habite au 21

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !