L'assomoir

772 mots 4 pages
Le récit commence-t-il in media res (= le lecteur est immergé directement dans l’action) ? Oui, mais le premier paragraphe présente une situation en cours.
Temps utilisé : Plus-que-parfait
Quel passé ? Combien de passé?
- un passé proche : la soirée, placée sous le signe de l'attente, longue attente marquée par "jusqu'à"
- un passé plus éloigné : la semaine écoulée ; temps utilisé ? Imparfait
Valeur ? l'habitude - d'une situation qui se répète, reprise systématique du même comportement.
Semaine placée sous quel signe ? celui du renvoi, de l'abandon, de la déloyauté de Lantier, de la tromperie
Marquée par quelle tournure grammaticale ? le gérondif "en racontant"
Où le récit débute-t-il vraiment ?
Deuxième paragraphe : temps ? Passé simple.
Quelle durée s'est écoulée entre l'attente de la soirée et le réveil ? 3 heures (2 heures / 5 heures).
Que souligne cette durée ? (idée sous entendue ?) la brièveté du sommeil : Perte très brève de la conscience de son désarroi.
Temporalité donc très marquée, c'est celle qui souligne les étapes de la crise: 8 jours, ce soir-là, l'attente jusqu'à 2 heures, le réveil à 5 heures.

2- La condition sociale et le désarroi de Gervaise

La condition de Gervaise
Le roman est celui de Gervaise. Le roman d'une femme soumise : l'homme possède les droits du plus fort "Il l'envoyait". Lantier inflige un traitement odieux, celui d'un objet dont on se débarrasse. Le pronom complément l' souligne le mépris avec lequel elle est traitée, le verbe ne laisse supposer aucune discussion possible. Abandon qui la laisse assumer seule la charge des enfants.
Comment Lantier justifie-t-il ses absences ? Par des justifications provocatrices car invraisemblables (cherche du travail la nuit). Gervaise ne possède même pas le droit de se fâcher (à moins que ce ne soit la force de ses sentiments qui freine toute velléité de révolte).
Information apportée par le prétexte avancé par Lantier : le statut social, le couple est désuni et démuni.

en relation

  • L'assomoir
    455 mots | 2 pages
  • L'assomoir
    473 mots | 2 pages
  • L'assomoir
    676 mots | 3 pages
  • L'assomoir
    339 mots | 2 pages
  • L'assomoir
    7450 mots | 30 pages
  • L'assomoir
    444 mots | 2 pages
  • L'assomoir
    605 mots | 3 pages
  • L'assomoir
    1413 mots | 6 pages
  • L'assomoir
    361 mots | 2 pages
  • L'assomoir
    402 mots | 2 pages