l'attentat

411 mots 2 pages
L’Attentat traite donc d’un thème qui n’a rien de joyeux mais dont l’intérêt pour le spectateur est indéniable. Je connaissais les grandes lignes du conflit israëlo-palestinien, mais il est intéressant de le voir exprimé de l’intérieur à travers ce film qui traite aussi bien ce conflit, que le sujet des kamikazes d’une façon plus générale.
En effet, comme dans le roman L’Attentat de Yasmina Khadra, le contexte qui entoure cet attentat est très vite secondaire par rapport à tous les aspects psychologiques des différents personnages touchés par cet attentat, à commencer par le docteur Amina Jaafari. Protagoniste phare et clé du roman et du film, tout s’axe autour de sa personnalité et de la manière dont il va gérer la découverte, l’incompréhension, la quête de vérité autour de l’attentat de sa femme.
Tout au long du livre et du film, le lecteur, le spectateur cherche à comprendre pourquoi cette femme qui semblait avoir tout pour être heureuse, avait un mari aimant (même si souvent absent de par son métier) et qui vivait en Israël, a pu se radicaliser et défendre de manière aussi violente son appartenance à la cause palestinienne.
Visionné en VOST, et donc en arabe, j’ai tout de suite plongé dans le fil de l’histoire qui commence assez rapidement sur l’attentat en lui-même, après une rapide présentation du docteur Amine Jaafari et de sa personnalité en tant que médecin. L’histoire se déploit ensuite de façon linéaire, sans aucun temps mort, sans aucune répétition. On assiste au cheminement de la pensée du docteur Amine et on vit à ses côtés sa quête de réponses ainsi que quelques instants fugaces partagés avec sa femme. Des mises en abime sur ce passé à deux qui sont très réussies et qui en quelques minutes nous montrent la force et la passion de ce couple mais aussi la personnalité de Siham Jaafari. A aucun instant le spectateur n’éprouve une sorte d’ennui alors même que la question centrale du film peut se résumer en un mot : pourquoi ? Mais dans ce mot, il y a

en relation

  • Tchaikovski
    386 mots | 2 pages
  • Intro auteur des lumière
    885 mots | 4 pages
  • brodeck
    1108 mots | 5 pages
  • Rapport de stage
    290 mots | 2 pages
  • Introduction
    1729 mots | 7 pages
  • Adm 1002
    378 mots | 2 pages
  • guerre
    497 mots | 2 pages