L'avare Acte lV scène 7

1041 mots 5 pages
Le passage qui va être analysé a été tiré d'une pièce de Molière, L'Avare. Cette pièce comporte cinq actes et a été représentée pour la première fois en 1668. Durant la scène qui précède la 7, Harpagon, qui tient énormément à son argent, vient de s’apercevoir que sa cassette contenant environ dix mille écus d'or, une somme d'argent assez importante au moment de l'écriture de la pièce, qu'il avait astucieusement enterrée dans son jardin, vient de disparaître. C'est avec un monologue qu'il exprime ses ressentis. Lors de la lecture, on peut penser qu’Harpagon s'adresse à un des personnages mais on a également une impression qu'il s'adresse au public. On découvre beaucoup du personnage durant la scène et on comprend qu'il est fou et que seul son argent compte à ses yeux. En ce qui concerne l'analyse, on peut voir le passage sous trois axes différents : Un premier axe parle de l'argent, de l'importance que ça a aux yeux d'Harpagon. Ensuite, un deuxième axe met en valeur la folie du personnage. Pour finir, Harpagon dans son monologue parle de justice et de mort et c'est ce qui représente le troisième et dernier axe. Du premier point de vue, la scène est surtout vue comme tragique. Mais l'avarice et la folie d'Harpagon fait ressortir le côté comique, qui prend le dessus sur le tragique.

Pour reprendre ce qui a été dit dans l'introduction, Harpagon est effectivement très attaché à son argent. En ce qui concerne le premier axe, on remarque que durant tout le passage, il fait une personnification lorsqu'il parle de son argent. Il le décrit d'une façon qui peut nous faire penser que c'est son ami, ou même encore sa femme. Certains passages le représentent passablement bien : « mon cher ami », « ma consolation », « ma joie »,... De plus, l'utilisation du déterminant personnel nous montre qu'il a énormément d'affection pour son argent et à quel point il y tient. C'est avec l'oxymore « mon pauvre argent » qu'on s’aperçoit qu'il considère vraiment ses richesses comme un

en relation

  • marivaux
    46375 mots | 186 pages
  • Le roche de tanios
    28552 mots | 115 pages
  • Commentaire littéraire mélancholia
    17588 mots | 71 pages
  • Pensées pour moi-même
    48985 mots | 196 pages
  • MarcAurelePensees
    54356 mots | 218 pages
  • 44 Propos sur le bonheur
    60927 mots | 244 pages
  • alain propos bohneur
    55380 mots | 222 pages
  • Alain (émile chartier) (1868-1951) propos sur le bonheur
    59730 mots | 239 pages
  • Papus La Science Des Nombres
    62979 mots | 252 pages
  • Synaxaire janvier
    133905 mots | 536 pages