l'enfant noir

Pages: 8 (1930 mots) Publié le: 18 mars 2014
INTRODUCTION

Camara Laye est  né le 1er  janvier 1928 à Kouroussa, un village de la Guinée-Conakry. Après une scolarité à l'école française, Camara Laye part à Conakry, où il poursuit ses études. Diplôme de CAP mécanicien en poche, il tente de devenir ingénieur en France. Mais en vain, il n'essuie que des refus. Il traverse alors une période de doute et de désarroi. C'est à cette époque qu'ilpublie son premier roman, L'Enfant noir, en 1953. Un an plus tard, il sort son second livre, Le Regard du roi. En 1956, alors que la Guinée traverse une période importante et s'apprête à devenir indépendante, Camara Laye y retourne. Jusqu'en 1963, il occupe des fonctions importantes au sein du ministère de l'Information à Conakry. Mais il s'exilera finalement et définitivement au Sénégal lors dela dérive dictatoriale du régime d'Ahmed Sékou-Touré. Il en fera d'ailleurs le sujet de son roman Dramouss en 1966. Il meurt  le 4 février 1980 à Dakar, deux ans après la parution de son ultime œuvre, Maître de la parole, un recueil de contes relatant la genèse du Mali.
On dit que son œuvre, L'Enfant noir, est une autobiographie sur sa vie. Mais c'est aussi un roman écrit en diaspora à Parisparce qu’il était chassé de son pays par des autorités guinéennes pour ses opinions politiques. Dans cette œuvre, il s'agit d'un petit garçon qui nous rappelle le jeune Camara Laye. Il mélange les aspects d'une vie traditionnelle avec des idées que l'auteur formait pendant sa résidence à Paris. Son œuvre exprime des sentiments du mal du pays et des idées psychologiques. L'auteur, nous livre toutsimplement la vie d’un enfant africain qui, un peu malgré lui, s’éloigne peu à peu des valeurs, des traditions séculaires du peuple auquel il appartient.
Le personnage principal de l’œuvre commence sa vie à Kouroussa, une petite ville de Guinée-Conakry où il partage la case de sa mère. La concession de son père, dans laquelle il vit, fourmille d’activités diverses ; le petit Camara est donc très tôten contact avec la vie de la petite communauté à laquelle il appartient. Fils du forgeron le plus réputé de la ville, il est baigné dans un univers un peu mystique et il apprend très tôt que les objets, les animaux, les personnes ne sont pas toujours ce qu’ils ont l’air d’être. Dès ses premières années, il apprend par exemple à reconnaître le serpent noir qui représente le totem de son père et àne pas s’étonner que sa mère puisse d’une simple injonction rendre docile un cheval récalcitrant.
Il passe aussi beaucoup de temps à Tindican, le village de sa mère, où il retrouve sa grand-mère, ses oncles et aussi ses petits camarades de jeux pour lesquels il est déjà un peu le garçon de la ville.
A l’école, comme beaucoup de ses camarades, il subit les brimades des élèves de la « grandeclasse », ceux qui doivent passer le certificat d’études, jusqu’au jour où son père décide d’intervenir. Quelques temps après cette intervention, le directeur de l’école, jugé trop laxiste par les parents d’élèves, est renvoyé et remplacé. Camara poursuit alors une scolarité sans histoire et passe sans problème ni surprise son certificat d’études.

Sa biographie
Camara Laye, né le 1er janvier 1928 àKouroussa, un village de Haute-Guinée, et mort le 4 février 1980 à Dakar, est un écrivain guinéen d'expression française. Sa famille est musulmane ce qui explique que son père a deux femmes. Son père, Komady, est forgeron ainsi qu'orfèvre et sa mère est la petite-fille d'un forgeron. Né le 1er janvier 1928 à Kouroussa, Camara Laye fut toujours très entouré durant son enfance, que ce soit desapprentis de son père, des frères ou des sœurs. Comme tout enfant africain, il passe par l’inévitable épreuve finale d’initiation, la circoncision. Cet évènement avait lieu dans une atmosphère festive. Bien qu'excité, Camara Laye était anxieux en tant que futur circoncis : « Ne dansions-nous que pour oublier ce que nous redoutions ? ». Après avoir passé ce rite d'initiation, il a le sentiment d'être...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'enfant noir
  • l'enfant noir
  • L'enfant noir
  • L'enfant noir
  • L'enfant noir
  • L'enfant Noir
  • L'enfant noir
  • L'enfant noir

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !