L etat de droit et la bonne gouvernance

7461 mots 30 pages
Cours Sainte Marie de Hann
2012 – 2013

Travail d’Etude et de Recherche

Histoire :
Thème 1 : La question palestinienne
Thème 2 : L’Islam

Géographie :
UE : Historique et Généralités
<<(Re) découvrir l’UE>>

Elève : Yacine SYLLA TS2B

Professeur : M. Francois Sambou

HISTOIRE

Thème 1 : La question palestinienne

Thème 2 : L’Islam

Thème 1 : La question palestinienne 1- Qu’est-ce que le sionisme?

De l'hébreu Sion, nom des collines de Jérusalem. Le sionisme est une idéologie politique, décrite comme nationaliste par les uns et comme émancipatrice par les autres, prônant l'existence d'un centre spirituel, territorial ou étatique peuplé par les Juifs en Eretz Israël : Terre d'Israël. À la naissance du mouvement, fin du XIXe siècle, ce territoire correspondait à la Palestine ottomane puis après la Première Guerre mondiale à la Palestine mandataire. Sur un plan idéologique et institutionnel, le sionisme entend œuvrer à redonner aux Juifs un statut perdu depuis l'annexion du Royaume d'Israël à l'Empire romain, à savoir celui d'un peuple disposant d'un territoire.
Il s'est développé sous la pression de l'antisémitisme et des pogroms d'Europe centrale, mais aussi à cause du choc provoqué par l'affaire Dreyfus. Plus politique que religieux, le sionisme trouve cependant son inspiration dans le sentiment mystique de l'avènement messianique et du retour du peuple juif sur la Terre Promise. En effet, dans la Bible, Israël est la terre donnée aux Juifs pour s'y installer, puis à partir du roi Saül pour s'y construire un Etat.

Le sionisme, dont Theodor Herzl (1860-1904) est le principal organisateur, rencontre des oppositions au sein même de la Diaspora juive, mais devient l'espoir pour les communautés persécutées d'Europe orientale. L'Organisation Sioniste Mondiale est créée lors du premier congrès à Bâle en 1897. Jusqu'en 1946, un congrès est organisé tous les deux ans (sauf durant les périodes des guerres mondiales) dans

en relation

  • Gouvernance
    1426 mots | 6 pages
  • La gouvernance
    1563 mots | 7 pages
  • king
    1160 mots | 5 pages
  • Alex Mayeul LAGAUD :article de maputo
    8062 mots | 33 pages
  • La bonne gouvernance
    1923 mots | 8 pages
  • Democratie et bonne gouvernance
    5647 mots | 23 pages
  • Éthique des affaires
    9053 mots | 37 pages
  • De la bonne gouvernance: du paradigme de la bonne gouvernance à ceux de l'industrialisation et de la dépendance
    1331 mots | 6 pages
  • La coopération et la solidarité internationales sont-elles indissociables d'un appui à la bonne gouvernance ?
    3258 mots | 14 pages
  • La gouvernance
    15512 mots | 63 pages