L'historien et les mémoires de la guerre d'Algérie

Pages: 11 (2645 mots) Publié le: 1 novembre 2014
L’historien et les mémoires de la guerre d’Algérie.
L’été 2014 a été propice à toutes sortes de commémorations en France : 70 ans du débarquement, centenaire de la 1GM etc.
Commémoration : cérémonie officielle à la mémoire d’un évènement important du passé.
Les commémorations sont intéressantes à étudier car elles nous parlent du rapport des sociétés à leur passé. On se souvient du passé, cesont les mémoires (= ensemble de souvenirs individuels ou collectifs). L’Histoire est une science humaine qui étudie le passé à l’aide de sources diverses faisant l’objet d’un travail critique. Les mémoires ont un rapport affectif au passé, elles sont nombreuses et parfois contradictoires alors que l’Histoire c’est la recherche de la vérité la plus objective possible avec le risque de se tromper.Il y a des conflits où le passé a laissé des traces très douloureuses et où il a été très difficile de faire du travail objectif : c’est le cas de la guerre d’Algérie.
Exemple d’introduction :
L’Histoire et la mémoire, écrivait Paul Valéry, sont à « ange droit » : étroitement liées mais irrémédiablement différentes. Les deux s’intéressent au passé mais les mémoires sont subjectives,plurielles, parfois contradictoires alors que l’Histoire est une science humaine qui exploite et confronte les sources avec méthode, dans un souci d’objectivité. Alors que certaines mémoires rassemblent (comme celles de la Grande Guerre), d’autres divisent. Par exemple la guerre d’Algérie suscite beaucoup de débats et de nombreux conflits de mémoires à cause de la diversité des acteurs qui y ont pris part(Arabes et berbères du FLN, harkis, soldats français et pieds noirs).
Comment les historiens sont-ils parvenus à étudier les différentes mémoires de la guerre d’Algérie et à écrire un récit le plus objectif possible de ce conflit ?
D’abord, il a été très difficile d’écrire une histoire dépassionnée de cette guerre, Ensuite le conflit a resurgi dans les années 1980 et 1990, permettant auxhistoriens de saisir des témoignages de plus en plus nombreux. Enfin, le travail des historiens a permis de produire un récit de plus en plus précis, condition nécessaire pour apaiser les mémoires.
I – Les historiens réduits au silence par des mémoires prises en main par la raison d’état (1962-1980)
En France, une politique de l’oubli
En France, l’Etat ne veut plus qu’on parle de la guerre d’Algérie.En effet, c’est une défaite qui se rajoute à la défaite de 1940, de la guerre d’Indochine et c’est aussi la perte de l’empire colonial. De plus, c’est une guerre sans nom, on parlait « d’évènement » et de « maintien de la paix ». De surcroît, une guerre a lieu entre deux pays alors qu’à ce moment l’Algérie était Française et n’était donc pas un pays.
La guerre d’Algérie a entraîné des attentats,du terrorisme et a failli déboucher sur une guerre civile. L’Etat a eu recours à la censure (ex : La Bataille d’Alger de Pantecervo en 1966).
Après la guerre d’Algérie, de 1962 à 1982 il y a eu une série de lois d’amnistie (la justice n’enquête pas sur les crimes commis), on va même jusqu’à amnistier les généraux qui ont tenté un coup d’Etat contre De Gaulle. Tout cela dans le but d’oublier etde ne pas s’interroger sur cette guerre. C’est une « guerre ensevelie » (Citation de Benjamin Stora)
B. En Algérie, l’écriture d’une histoire officielle falsifiée.
Doc 3 page 35
On assiste en Algérie à une hyper commémoration (exemple : le flambeau des martyrs maqam al-chahîd), en réalité le pouvoir Algérien se base sur l’indépendance, et voue un culte aux martyrs dont il donne le chiffre d’1,5millions alors que les historiens considèrent qu’il y a eu entre 300 000 et 500 000 morts. Aujourd’hui on croit avoir une démocratie en Algérie alors que le pouvoir est détenu par le FLN. C’est donc au FLN que profite toutes ces commémorations. De plus e FLN se considère comme représentant du peuple et ne parle que du peuple en ce qu’il s’agit de la Guerre d’Algérie, afin de faire croire que le...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • l'historien et les mémoire de la guerre d'Algérie
  • L'historien et les mémoires françaises de la guerre d'Algérie
  • Guerre d'algérie, guerre des mémoires
  • L'historien et les mémoires de la guerre
  • Les mémoires de la guerre d'algérie
  • les mémoires de la guerre d'algérie
  • Les mémoires de la guerre d'Algérie
  • les mémoires algérienne de la guerre d'Algérie

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !