l'homme qui rit

314 mots 2 pages
Objet d’étude : la question de l’homme dans les genres de l’argumentation
Titre de la séquence : Aux frontières de l’humanité

Commentaire de texte : L’homme qui ritVictor Hugo est un poète, dramaturge et romancier romantique considéré comme un des plus grands écrivains français. Il est très engagé dans ces livres et politiquement. Il prend part à larévolution de 1848 et devient maire du 8éme arrondissement de Paris. Puis il s’exile à Bruxelles volontairement peu après le coup d’état de Napoléon le 2 décembre 1851. Il a écrit neuf romans, un desderniers, rédiger durant son exile, est L’homme qui rit. Il engage le lecteur à une réflexion sur un monstre : Gwynplaine. Gwynplaine est le fils d’un Lord dans l’Angleterre du XIIème siècle, il estenlevé par des brigands et est défiguré : il a un sourire permanent taillé au couteau. A l’aide de l’extrait à étudier nous allons chercher quel sont les conséquences que provoque le rire communicatifsur Gwynplaine ? Le rire est tout d’abord inéluctable pour le public mais aussi pour son auteur et son infirmité divise son corps et son âme, qui ne sont plus synchronisé et contrairement à l’expressionde son visage Gwynplaine n’éprouve pas uniquement des sentiments joyeux.

Premièrement nous allons étudier la portée du rire de Gwynplaine. Le rire s’impose tout d’abord à lui car il y estobligé puis il s’impose inévitablement à son public. Dès les premières lignes de l’extrait et dans le chapeau introducteur, nous apprenons que Gwynplaine a une particularité, « sa face riait » « etpourtant il ne riait pas » (l.2). Cette antithèse démontre la complexité du paradoxe dont les difformités physiques causées durant sa jeunesse, sont la cause. En effet Gwynplaine est contraint à rirecar « l’espèce de visage riait tout seul « (l.2-3) et le plus grand des supplices était la durés de cette difformité, en témoigne la répétition d’ « éternel » (l.40, l.42, l.48, l.55) tout au

en relation

  • L'homme qui rit
    5161 mots | 21 pages
  • l'homme qui rit
    1118 mots | 5 pages
  • L'homme qui rit
    1540 mots | 7 pages
  • L'homme qui rit
    269 mots | 2 pages
  • L'homme qui rit
    906 mots | 4 pages
  • L'homme qui rit
    272 mots | 2 pages
  • l'homme qui rit
    695 mots | 3 pages
  • L'homme qui rit
    817 mots | 4 pages
  • L'homme qui rit
    1554 mots | 7 pages
  • L'homme qui rit
    264 mots | 2 pages