L'identité

13373 mots 54 pages
L’identité.

Bibliographie :
L’identité, Garnier F corpus, textes choisis et présentés par S. Ferret, 1998.
Qu’est ce que l’identité, Vrin, chemins philosophiques, P. Drapeau-Contim, 2010.

Au 16e siècle, ds un village des Pyrénées, anecdote qui inspire Montaigne, Locke ou Leibniz : un paysan du nom de Martin Guerre revient ds son village après 12 ans d’absence et découvre qu’un homme a usurpé son identité et a réussi en raison de sa ressemblance avec lui et de sa connaissance de détails de la vie du véritable Martin, à tromper ses proches, dont sa propre épouse. Un procès a lieu et le véritable Martin reprend sa place.
Ce qui intéresse les philosophes est que la supercherie a duré pls années et que le faux Martin a réussi à abuser les proches et à embarrasser les juges en dépit de l’existence du vrai Martin. Une telle histoire montre la fragilité et la précipitation de tous nos jugements ordinaires, qui s’appuient sur des apparences, sur le témoignage des sens. Nous sommes naturellement portés à affirmer une identité là même où il n’y a en réalité qu’une gde ressemblance. Ns sommes portés à aller plus loin que là où les sens nous poussent, et à aller au-delà de cette ressemblance extérieure pr poser une identité. Cette croyance se trouve renforcée par le fait qu’elle est confirmée par le témoignage des autres. Il se pourrait même que la force de persuasion de qqn, jointe à ses dispositions naturelles à voir de l’identité là où il n’y a qu’une similitude apparente suffise à nous tromper. Dans le cas des personnes et des objets sensibles (différent selon que l’on a affaire à une personne ou à un objet inanimé), nous nous appuyons sur un ctain nb d’indices convergents pour affirmer qu’ils sont les mêmes : il s’agit de la ressemblance, du témoignage d’autrui, de la répétition du même ds le tps, ou encore la persistance ds un même lieu (par exemple là où j’ai planté une graine pousse un arbre pls années plus tard ce qui me fait penser que l’arbre = la

en relation

  • L'identité et le moi
    992 mots | 4 pages
  • L'identité
    1469 mots | 6 pages
  • L'identité
    281 mots | 2 pages
  • L'identité
    917 mots | 4 pages
  • L'identité
    1277 mots | 6 pages
  • L'identite
    9506 mots | 39 pages
  • L'identité
    1960 mots | 8 pages
  • L'identité
    285 mots | 2 pages
  • L'identité
    35826 mots | 144 pages
  • l'identité
    2809 mots | 12 pages