L'Illusion comique, Pierre Corneille

5877 mots 24 pages
E.A.F - séquence n°4 :

OBJET D'ETUDE : Le théâtre, texte et représentation

I - PRESENTATION DE L'AUTEUR :
REPERES BIOGRAPHIQUES ET OEUVRES PRINCIPALES
Pierre Corneille (1606-1684), aussi appelé "le Grand Corneille" ou "Corneille l'aîné" est un dramaturge et poète né à Rouen dans une famille bourgeoise. Il fait de brillantes études au collège des Jésuites de Rouen (de 1615 à 1622) et devient avocat en 1624. Puis, il se destine à la carrière d'écrivain suite à sa rencontre avec le comédien Montdory.
Le succès de sa première pièce, Mélite, est une comédie jouée à Paris en 1629. Ses premières pièces sont des comédies de mœurs enracinées dans la société contemporaine (La Place Royale, 1636-1637; L'Illusion comique, 1635). Il remporte un triomphe avec Le Cid en 1637 qui marque un virage vers la tragédie. Ses grandes tragédies (Horace, 1640; Cinna, 1641; Polyeucte, 1642) consacrent un modèle de héros qui sait privilégier dans une situation de choix difficile (le dilemme cornélien) les exigences les plus élevées. Il est élu à l'Académie française en 1647.
Auteur à succès, passionné par le roi, il est peu à peu éclipsé par le succès de Jean Racine à partir de 1650.
Corneille connaît son premier échec avec la tragédie Pertharite (1651) et s'éloigne de sa passion du théâtre. Il se consacre alors à la traduction en vers français de L'Imitation de Jésus-Christ.
A l'instigation de Nicolas Fouquet (surintendant des finances), Corneille reprend la plume et connaît un dernier succès avec Oedipe en 1659. Les pièces qui suivent sont globalement mal reçues et poussent Corneille à se retirer du théâtre en 1674. Il écrit sa dernière pièce en 1674, Suréna, tragédie galante et politique. Il meurt dix ans plus tard, à Paris en 1684.
LE SAVIEZ-VOUS ?
En 1685, c'est son frère Thomas Corneille qui lui succéda au même fauteuil à l'Académie française.
Corneille appartient au mouvement littéraire du baroque et du classicisme et a écrit plus de trente pièces dans tous les

en relation

  • Pierre corneille l'illusion comique
    4023 mots | 17 pages
  • Pierre corneille et résumé de l'illusion comique
    1075 mots | 5 pages
  • Pierre Corneille, L'illusion comique (1635)
    374 mots | 2 pages
  • L’Illusion comique de Pierre Corneille, Acte II, Scène 4
    1587 mots | 7 pages
  • L'illusion comique de pierre corneille ; acte i - scène 2
    1445 mots | 6 pages
  • caca
    1031 mots | 5 pages
  • Pcorneille
    1963 mots | 8 pages
  • L'illusion comique
    8640 mots | 35 pages
  • Coup de projecteur sur L illusion comique
    2644 mots | 11 pages
  • Souvenir de la nuit du 4
    483 mots | 2 pages