L'ingénu de Voltaire

Pages: 2 (280 mots) Publié le: 17 mars 2014
Le passage se situe au terme d'une longue critique que Voltaire fait des rituelles du christianisme (chapitre trois).
Allusion à la religion :
-lecture dunouveau testament que l'ingénu lit de façon non approprié. Il le lit comme une fiction. Cela le place dans une situation comique mais aussi satirique.
-lapratique de la circoncision. Cela donne lieu à un épisode de la limite du grivois.
-la confession.
-le baptême

À chaque fois la réaction de Huron est celled'un hôte qui respecte fidèlement les textes ce qui donne lieu à des situation très drôle. Par exemple, le rapport avec l'eunuque de la reine candace.
Avechumour, Voltaire dénonce les règles, en l'occurrence les sacrements de la religion catholique. Le regard naïf de l’Huron met en lumière le côté absurde, noir,dangereux, de ces règles. En d'autre part, son attitude est aussi un reproche aux autres. Car lui-même veut appliquer à la lettre les préceptes de la Bible.Il s’étonne qu’on n’y obéisse pas. Cela le rend très perplexe, à rapprocher de sa réplique au chapitre cinq sur le mariage.
L'ingéniosité du Huron est lameilleure des armes contre les attaques. En effet il met en évidence l'influence que chaque époque a sur les secrets, sur les préceptes. Les règles de nom dontrien ou d'immeubles de la critique de sacrements tels arment favorites de ces volontaires pour lutter contre l'infâme. Le Huron, homme neuf, innocent abordaitdes questions religieuses sans privilégiés avec sa bonne volonté. Il prend les textes au pied de la lettre. On prend conscience du poids de convention.
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • l'ingenu voltaire
  • L'ingénu de voltaire
  • L'ingénu de voltaire
  • l'Ingénu de Voltaire
  • L'ingénu de voltaire
  • L'ingénu de voltaire
  • Voltaire l'ingénu
  • L'ingénu de Voltaire

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !