l'interdiction

Pages: 10 (2424 mots) Publié le: 6 janvier 2015
L’interdiction de la reprise de l’entreprise en difficulté par le dirigeant et ses proches :
entre ombre et lumière

Par : Cédric DUBUCQ

 

 
Il est sans doute banal d’énoncer que l’appauvrissement, la spoliation, et l’accaparement font le sel des procédures collectives et le pain quotidien des administrateurs et mandataires judiciaires. Certainsattribuent au droit des entreprises en difficulté une mauvaise réputation, due, en partie, à certains dirigeants peu scrupuleux qui tentent parfois de profiter de la situation pour racheter, sous différentes formes, leur entreprise une fois celle-ci décimée.
 

 
A ce titre, l’article L. 642-3 du Code de commerce dispose que :
«… Ni le débiteur, ni les dirigeants de droit ou de fait de lapersonne morale en liquidation judiciaire, ni les parents ou alliés jusqu’au deuxième degré inclusivement de ces dirigeants ou du débiteur personne physique, ni les personnes ayant ou ayant eu la qualité de contrôleur au cours de la procédure ne sont admis, directement ou par personne interposée, à présenter une offre.
De même, il est fait interdiction à ces personnes d’acquérir, dans les cinq annéessuivant la cession, tout ou partie des biens dépendant de la liquidation, directement ou indirectement, ainsi que d’acquérir des parts ou titres de capital de toute société ayant dans son patrimoine, directement ou indirectement, tout ou partie de ces biens, ainsi que des valeurs mobilières donnant accès, dans le même délai, au capital de cette société… »[1].
 
On comprend aisément la raison decette disposition qui est d’empêcher, dans le cadre d’une liquidation ou d’un redressement judiciaire, le débiteur de se libérer de son passif, en rachetant ou en faisant racheter ses actifs par des proches à vil prix.
Ce texte, qui prescrit et proscrit, a été modifié par la loi du 26 juillet 2005 et par l’ordonnance du 18 décembre 2008[2],  participe de cette tendance initiée dés 1994, tendant àmoraliser autant que faire se peut le droit des entreprises en difficulté.
Nous verrons que si cette interdiction semble précise et encadrée (1), le dispositif n’est pas sans poser certaines difficultés quant à son application pratique (2).
 
I.   La clarté apparente des exigences relatives à l’identité du cessionnaire
  
Nous analyserons quelles sont les personnes visées par ce texte (a),avant d’étudier la sanction de la méconnaissance de cet article et ses incidences procédurales (b).
  
A.   Le champ d’application du texte
 
Cette prohibition s’adresse non seulement au débiteur et à ses proches mais également aux personnes ayant ou ayant eu la qualité de contrôleur au sein de la procédure. Il a été observé par la doctrine que la position de contrôleur fait du créancier qui enbénéficie un « initié susceptible de mettre indûment à profit les informations qu’il détient »[3]. Par cette interdiction, la fonction n’a donc aucun attrait pour le créancier cherchant à réaliser une « bonne affaire ». Plus généralement, le texte prend le soin d’interdire également l’acquisition indirecte, via les titres de la société repreneuse des actifs du débiteur.
Ceci implique que durant lescinq premières années suivant la cession, le repreneur n’est pas autorisé à associer le dirigeant de la société cible à la structure qui reprend l’entreprise en difficulté.
Ceci étant, les tribunaux avaient déjà admis que la cession fut possible, nonobstant notamment des liens de parenté avec le débiteur, dès lors que cette solution était conforme aux intérêts de l’entreprise et de sescréanciers, et ne heurtait pas la morale[4] . Rappelons que c’est sur l’administrateur, ou le liquidateur, que repose l’analyse de la qualité de tiers et du caractère sérieux de l’offre[5] .
S’agissant des dérogations, le texte reprend tout d’abord une exception existante dans l’ancienne législation au profit des agriculteurs.  Ensuite, l’article prévoit une exception qui nous apparaît particulièrement...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'interdiction du tartuffe
  • L'interdiction des combats au hockey sur glace
  • L'interdiction de fumeur dans les espace publics
  • L'interdiction de la fessée est une aberration
  • Débat sur l'interdiction du tabac
  • Ecjs : l'interdiction de l'alcool aux mineurs
  • L'interdiction de fumer dans les lieux publics en suisse
  • L'interdiction des duels sous Louis XIV

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !