L'oeuvre d'art doit-elle plaire

Pages: 9 (2001 mots) Publié le: 24 juillet 2014
L’œuvre d’art doit-elle plaire ?

Corrigé d’un devoir de terminale

(Attention les titres ne sont là que pour mettre en relief le plan).

Le mot art s’entend de diverses manières. En un sens très général il désigne toute œuvre exécutée de main d’homme, en un sens plus restreint, l’art sert à qualifier les beaux arts (architecture, sculpture, peinture, musique, poésie) par opposition àl’artisanat et à l’industrie qui ont pour but principal la production des choses utiles.
Plaire c’est être agréable, exercer un attrait, un charme ou provoquer de l’intérêt.
La question de savoir si l’œuvre d’art doit plaire nous renvoie donc à la notion de plaisir procuré par une œuvre humaine : mais que faut-il entendre au juste par plaire, s’agit-il de procurer un plaisir et de quel plaisir aujuste ?
Si nous écartons les arts qui visent à la production d’une chose utile en vue de satisfaire un besoin matériel ou si nous ne retenons en eux que ce qui va au-delà de l’utile (le design, par exemple réalise une synthèse entre l’utile et la création artistique au sens des beaux arts), la question d’une exigence du « plaire » pour l’art semble recevoir trois réponses qui ne s’excluent pasnécessairement :
En tant que l’art est expression ou création libre d’un artiste à destination des personnes, l’art doit comporter une part de plaisir qu’il soit simple distraction ou moyen cathartique. (1)
Toutefois, comment l’artiste pourrait-il savoir ce qui doit plaire en matière d’art ? Et puis maintes œuvres ne sont-elles pas consacrées à nous rappeler la dureté de l’existence, de la vieréelle ? (2).
Le rôle de l’art n’est pourtant pas celui de réaliser une simple divertissement ou une action à valeur éthique ou politique, aussi peut-on penser que l’art doit malgré tout s’efforcer à plaire dans son sens le plus élevé, qui est celui du plaisir proprement esthétique (3).

1. Oui l’œuvre d’art doit plaire en ce sens qu’il procure plaisir ou évasion, mais cela n’est pas sa finalitéexclusive

a) Il est indéniable que l’œuvre d’art en tant que production s’adressant à nos sens (essentiellement la vue et l’ouïe pour les beaux arts) procure un certain plaisir qui apporte avec lui délassement ou divertissement, comme le notait déjà Aristote. Cependant, le plaisir sensible ne saurait être confondu avec le plaisir esthétique et il peut même lui faire échec. En effet on ne serassasie pas d’une œuvre comme d’un met…

b) En revanche l’art ressemble au jeu qui ne vise pas l’utile et qui procure une utilité autre plus haute, celle de nous détacher du « sérieux » de la vie en nous distrayant. Ne dit-on pas qu’une musique nous transporte, qu’elle nous permet de nous évader comme le jeu qui produit cette échappée, par une sorte d’illusion volontaire ? Certes, mais il n’est paspossible de réduire l’art au seul divertissement que procure le jeu n’a pas souci de la valeur de ses productions, ce qui est tout différent pour l’art.
b) poussant à son degré métaphysique la notion de jeu, certains penseurs voient dans l’œuvre d’art ce qui nous permet d’échapper au déterminisme ou au poids de l’existence, voire ce qui nous permet de triompher de ce qui l’aliène. AinsiSchopenhauer pour qui le but de l’art est de nous éviter de penser à la mort et au malheur de la condition humaine et Nietzsche qui voit dans l’art une expression de la vie, de la puissance et du génie : « sans l’art la vie serait une erreur » dit-il.
Là encore nous ne pouvons pas contester que la création ou le plaisir de l’œuvre nous permettent de jouer, de rêver et d’échapper au déterminisme ou devaincre ce qu’il y a de pauvre dans la vie. Cependant, réduire l’œuvre d’art à cette finalité, n’est-ce pas au fond la réduire à n’être qu’un « divertissement » au sens de B. Pascal, à savoir un moyen de calmer l’angoisse devant les vérités de l’existence, une sorte de trompe-la-mort esthétique, par le moyen du beau, ce que le travail, la guerre ou d’autres formes d’ivresse peuvent aussi...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'oeuvre d'art doit-elle être nécessairement belle
  • L'oeuvre d'art
  • L'oeuvre d'art
  • L'oeuvre d'art
  • L'oeuvre d'art
  • l'oeuvre d'art
  • L'oeuvre d'art
  • L'oeuvre d'art

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !