Y-a-t-il de bons désirs ?

2099 mots 9 pages
Dans La Nouvelle Héloïse, Rousseau déclarait « « Malheur à qui n’a plus rien à désirer ! » Cette formule introduit le problème du désir car selon Rousseau l’absence de désir amènerait au malheur. Mais y-a-t-il de bons désirs ? D’un côté il peut sembler qu’il existe de bons désirs car le principe même du désir est de ressentir une tentation pour quelque chose que l’on sait source de satisfaction pour soi. D’un autre côté, le désir que l’on juge bénéfique pour soi peut aller à l’encontre de nos semblables, mais aussi aller à l’encontre de la morale, du fait qu’il ne permet pas l’accès au bien. Dès lors, ces deux propositions nos permettent de montrer la complexité de la question. En effet, existe-t-il des désirs réellement bénéfiques qui conduisent au bonheur? Comment le sont-ils et pour qui le sont-ils ? La question de savoir s’il existe de bons désirs, présuppose que les désirs sont généralement mauvais. Apparemment, un désir est spontanément jugé comme mauvais puisque, certes il a pour but l’accès au bonheur, mais cela se fait par la souffrance car il fait ressentir une sensation de manque qui ne peut jamais être totalement comblée, de plus le désir est l’expression de quelque chose irrationnelle et violent qui s’impose à l’homme. Cependant, il peut arriver que ce désir se révèle être moralement acceptable car il est bénéfique à l’homme et le conduit au bonheur. Tout d’abord, il semble que le désir soit quelque de néfaste pour l’homme car le fait de savoir s’il existe de bons désirs admet que ceux-ci sont presque toujours mauvais.
En effet, il existe de mauvais désirs, mais dans quelle mesure le sont-ils et pour qui le sont-ils ? Les désirs produisent des effets qui présentent des dangers pour l’homme et pour ceux qui l’entoure. Cette tentation pour quelque chose l’on croit source de satisfaction pour soi peut parfois s’avérer être dangereux pour autrui. Car lorsque le désir est suivie sans qu’on lui impose de limite, il s’avère être dangereux pour

en relation

  • La conscience
    1165 mots | 5 pages
  • Le désir et la morale sont ils amenés a être toujours conflictuels?
    1182 mots | 5 pages
  • bonheur devrait t-il nous guider?
    742 mots | 3 pages
  • L'homme se reconnait-il dans ses désirs
    1097 mots | 5 pages
  • Faut-il craindre ses désirs?
    636 mots | 3 pages
  • Faut il satisfaire tous ses désirs ?
    1625 mots | 7 pages
  • Dissertation Sur La Relation Entre D Sir Et Souffrance
    1058 mots | 5 pages
  • dissertation philosophie pdf
    1557 mots | 7 pages
  • LE DE SIR PRE PA
    1789 mots | 8 pages
  • le désir nous conduit-il au malheur?
    1631 mots | 7 pages