Julien Green Un Livre Est Une Fenêtre Par Laquelle On S Évade dissertations et fiches de lecture

1 - 10 de 500

Le livre t'inspire, la télévision t'aspire

28.10.12 JOYE 1TS4 Le livre t’inspire, la télévision t’aspire Au cours du XXème siècle, l’apparition de la télévision a engendré un changement considérable de l’importance du livre dans la société actuelle. Cependant la télévision reste grandement critiquée, tandis que la lecture est mieux perçue. Certains disent : «le livre t’inspire, la télévision t’aspire». En effet, le livre est toujours accompagné d’éloges, car il amène à la réflexion et à l’imagination...

1384  Mots | 6  Pages

Lire le document complet

Ce que la lecture peut nous apporter

d’évasion se ressent lors de la lecture d’un livre qui nous « enivre ». Il faut que le livre réussisse à nous faire décoller du lieu où nous nous trouvons pour nous emmener dans son monde « Un livre est une fenêtre par laquelle on s’évade » (Julien Green). Je me suis évadée du monde réel en lisant Parle-leur de batailles, de rois et d’éléphants qui m’a transporté dans une autre époque, dans d’autres lieux, à travers les couleurs de l’Orient… Quand on lit un livre il faut se laisser porter par le vent...

1129  Mots | 5  Pages

Lire le document complet

commentaire Stendhal, La Chartreuse de Parme (livre second, chapitre 18).

s’est ennuyé si ferme qu’il s’est évadé dans son rêve italien de force de caractère, de bonheur passionné et d’insouciance égotiste. Son récit compensatoire raconte les aventures d’un jeune aristocrate italien, Fabrice del Dongo. Victime d’une vengeance, le héros est emprisonné dans la citadelle de Parme dont le gouverneur est le général Fabio Conti. Fabrice vient d’y revoir Clélia, la fille de son geôlier, croisée sept ans auparavant. Stendhal nous livre ici les premières impressions de son...

1549  Mots | 7  Pages

Lire le document complet

Apports de la lecture

La lecture relaxe tout notre être et nous nous évadons dans un autre monde… Ce sentiment d’évasion se ressent lors de la lecture d’un livre qui nous « enivre ». Il faut que le livre réussisse à nous faire décoller du lieu où nous nous trouvons pour nous emmener dans son monde « Un livre est une fenêtre par laquelle on s’évade » (Julien Green). Je me suis évadée du monde réel en lisant Parle-leur de batailles, de rois et d’éléphants de Mathias Enard (gagnant du prix Goncourt des lycéens) qui m’a...

1666  Mots | 7  Pages

Lire le document complet

Livre

chemise hawaïenne, tu t’es pris pour Magnum ? Paul se regarda dans le miroir de la cabine et fit une moue en refermant un bouton de sa chemise. — Je suis allé ouvrir la porte de ton nouveau chez-toi à Delahaye Moving, reprit Paul. Les déménageurs ont livré tes cartons avant-hier. J’ai mis un peu d’ordre, comme je pouvais. 5 Tu as acheté tout Paris ou tu as laissé quand même deux ou trois choses dans leurs magasins ? — Merci de t’être occupé de ça ; l’appartement est bien ? — Tu verras, je pense que...

69180  Mots | 277  Pages

Lire le document complet

Julien gracq la route

La Route de J.Gracq Déroutante, cette route sur laquelle chemine le narrateur. Deux parties séparées par trois étoiles composent ce fragment du roman entrepris vers 1953 de Julien Gracq et paru en 1970 dans la première partie du livre intitulé La presqu'île. Huit paragraphes composent la première partie et un seulement la deuxième partie de ce roman inachevé. En effet, Gracq avait commencé vers 1953 un roman dont il avait écrit environ les deux tiers; puis la rédaction s’était interrompue pour...

852  Mots | 4  Pages

Lire le document complet

Le rivage des syrtes, julien gracq

le Rivage des Syrtes de Julien Gracq, 1951, éditions José Corti. La voix profonde de la citadelle prend place dans le chapitre six du Rivage des Syrtes. Intitulé « une poussée de fièvre », le texte semble mettre l’accent dans un premier temps sur ‘’l’avertissement’’, le signe du destin en quelque sorte, puis nous assistons à un incident perturbant le déroulement de l’histoire : le fragile équilibre mis en place par Marino paraît prendre fin. Les soldats reconvertis en laboureurs n’ont...

4625  Mots | 19  Pages

Lire le document complet

Le roman, oeuvre de fiction, peut-il apporter une connaissance des hommes et du monde?

personnes et les problèmes qui l’entourent… Comme le dit Julien Green, « Un livre est une fenêtre par laquelle on s’évade ». Il dit très clairement qu’un roman permet de s’échapper pendant un cours instant. Il nous emmène dans un monde imaginaire. De plus, dans un roman, on peut s’identifier aux personnages, et ressentir leurs émotions. Le lecteur peut éprouver de la colère ou de l’enthousiasme selon la situation. Par exemple, dans le livre de Laurent Gaudé, « L’Eldorado », on comprend pourquoi ...

505  Mots | 3  Pages

Lire le document complet

Analyse du livre le tunnel

dont il était fou amoureux. Comment en est-il arrivé à commettre cet acte désespéré? Lors d'une exposition, Juan Pablo remarque qu'une jeune femme admire un détail de l'un de ses tableaux qui n'a jamais été remarqué par les critiques d'art : une fenêtre montrant une femme méditant devant la mer. Elle s'enfuit sans que Juan n'ait pu lui adresser la parole. Depuis ce jour, il ne pense qu'à la retrouver en inventant de multiples stratagèmes. Un jour, il la retrouve par hasard : elle s'appelle Maria...

3337  Mots | 14  Pages

Lire le document complet

leçon du cinéma

 Nord,  Quai  des  Brumes),  Jean  Grémillon  (L’étrange  Monsieur  Victor),  Jean  Renoir  (  Les   Bas-­‐fonds  d’après  Dostoïevski,  La  Bête  humaine  d’après  Zola),  ou  Julien  Duvivier  (Pépé  le  Moko)  aux  allures  de   pessimisme  social  était  déjà  très,  très  noir.     Le  mythe  des  origines       On  peut  donc  y  voir ...

6775  Mots | 28  Pages

Lire le document complet

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !