L’industrie automobile, crise conjoncturelle ou crise structurelle ?

930 mots 4 pages
L’économie mondiale a traversé une de ses pires crises en 2008 et en 2009. La première industrie touchée est directement l’industrie automobile. Même si un léger mieux se fait sentir ces derniers mois, notamment grâce à l’intervention de gouvernement grâce à des opérations telles que la prime à la casse, cette crise a fortement affaibli le marché de l’automobile.
Nous nous demanderons donc quelles sont les causes de cette crise automobile en 2008, si cette crise n’est elle pas qu’un simple retournement conjoncturel et enfin quelles devraient être les orientations des politiques publiques en faveur de l’industrie automobile.

I. Les causes de la crise de l’industrie automobile en 2008
L’industrie automobile a directement subi l’impact de la crise des subprimes. En effet, face à des banques qui perdent de l’argent, voire font faillite, la crise est inévitable. Les gens se sont retrouvés dans l’impossibilité de faire de prêt, et donc, dans l’impossibilité d’investir. C’est pourquoi le marché de l’automobile a été très touché. Les achats d’automobiles se font la majorité du temps grace à des prêts effectués par des banques. Si les banques se retrouvent dans l’impossibilité de proposer des prêts, les consommateurs ne peuvent alors plus acheter.
Et cela entraine donc un réel cercle vicieux. En effet, si les consommateurs ne peuvent plus acheter, la production des usines baissera très fortement, donc la rentabilité aussi. Si la rentabilité d’une usine est touchée, les premiers qui en subiront les conséquences seront les employés. Si les employés se retrouvent au chômage ou à temps partiel, ils auront alors beaucoup moins de ressources pour consommer, et il sera alors impossible de relancer l’économie.
C’est pourquoi la question de la longévité de cette crise est primordiale.

II. Cette crise n’est-elle qu’un simple retournement conjoncturel ?
Lorsqu’on observe les conséquences énormes qu’a eues cette crise (fermeture d’usines, hausse du chômage, baisse du pouvoir

en relation

  • L'industrie de l'automobile: une crise structurelle
    1383 mots | 6 pages
  • Rien
    281 mots | 2 pages
  • La cigale
    2438 mots | 10 pages
  • La situtation de l'industrie automobile française (économie)
    1077 mots | 5 pages
  • Corrige Le renouveau de la politique industrielle
    963 mots | 4 pages
  • Note conjoncturel automobile
    738 mots | 3 pages
  • Nespresso
    828 mots | 4 pages
  • Note sur la situation de l’industrie automobile francaise
    507 mots | 3 pages
  • daliana
    4356 mots | 18 pages
  • La situation de l’industrie automobile française
    357 mots | 2 pages