1936

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2014 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Présentation

En 2006 la France a fêté les 70 ans du Front Populaire et l’instauration des Congés Payés. Mais avant d’en arriver à cette victoire que s’était-il passé de particulier à l’Etoile où la quasi-totalité des ouvriers de ce village, et même d’une bonne partie de ceux des villages voisins, travaillaient aux usines Saint-Frères des Moulins-Bleus ? Les témoignages oraux deviennent trèsrares : un gamin de 15 ans en 1936, avait 85 ans en 2006... Heureusement, des témoignages existent, ainsi que quelques exceptionnelles photos et même de courtes séquences filmées...

Au plan national, la crise de 1934 et l’ensemble des mesures destinées à lutter contre l’inflation, avaient amené le gouvernement Laval à mettre en place, dès le mois de mai 1935, des réductions de l’ordre de 10% surles dépenses publiques mais aussi des mesures très impopulaires comme des réductions sur les salaires et les revenus, ainsi qu’une hausse des impôts. En réaction, les 26 avril et 3 mai 1936 un accord électoral intervenait entre les trois partis de gauche, le Front Populaire, qui remportait 358 des 580 sièges et lui offrait ainsi une large majorité à la chambre des députés. Le 4 juin 1936 LéonBlum est le premier socialiste à accéder à la présidence du Conseil. La masse ouvrière saisit l’opportunité pour marquer son mécontentement et la France se retrouve dans un contexte de grèves ouvrières.

A L'Etoile, dans la vallée de la Nièvre et en plusieurs agglomérations de la Somme, c’est Saint-Frères à lui seul qui fait travailler le monde ouvrier. En 1907 Pierre Saint avait été nommédirecteur de tous les établissements Saint Frères de la Somme. En 1911, il possède 20% du capital, dirige 11 usines et commande un personnel de 9 000 personnes ! Il énonce ses décisions en termes clairs et va toujours droit au but. Il donne l’image d’un patron affable et courtois, mais il dirige cependant son groupe et son personnel avec autorité. Pierre Saint déteste perdre son temps, gaspiller, iln’accepte pas les notes de frais trop élevées, ne transige jamais sur la discipline, il interdit de fumer et n’admet pas les coups de pouce d’embauche même en provenance d’un député ! Attentif à tout, il se déplace sans arrêt pour ses activités professionnelles et visite ses usines une fois par semaine en voiture hippomobile. Il parcourt les ateliers, observe et rédige si nécessaire des admonestationsaux directeurs au sujet de défaillances observées. Mais s’il y a risque de conflit dans une de ses usines alors il ne quitte plus jamais Flixecourt ; il tient à ramener l’ordre lui-même !

La grève aux Moulins-Bleus

Dans la Vallée de la Nièvre la grève débute le samedi 6 juin 1936 à l’usine Saint Frères d’Harondel (lieu-dit de Berteaucourt les Dames où ne se trouvait que l’usine). Le lundi 8juin c’est l’ensemble du personnel de l’usine de Flixecourt qui cesse le travail, grève bientôt suivie par tous les personnels des Moulins-Bleus à L’Etoile et de l’ensemble des usines du secteur, Saint-Ouen, Pont-Rémy, Longpré-les-Corps-Saints, Condé- Folie, etc.

Que ce soit pour les salaires, les embauches ou les exclusions, Pierre Saint décidait seul. Strict pour lui-même, il l’était aussipour l’ensemble de son personnel, à quelque niveau que ce soit. En 1936 les salaires étaient très bas et les dialogues avec la direction pratiquement impossibles : les réclamations n’étaient donc jamais prises en compte...

Aussi dès le mardi 9 juin au matin des groupes se rassemblent un peu partout à L'Etoile et établissent des listes de revendications, lesquelles seront rapidement regroupées ettransmises à la direction.

Le personnel de la Prévoyance est également en grève. Ce n’est sans conséquences puisque c’est dans cette coopérative des Moulins-Bleus que presque tout le personnel de l’usine achète le nécessaire à la vie de tous les jours, du charbon à la nourriture. Aussi, après quelques jours de grève, le ravitaillement en denrées alimentaires commence à poser problème. Mais...
tracking img