1984 Orwel

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1272 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 août 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
1984
GEORGES ORWEL


I/_Vie de l’auteur :
Ecrivain et journaliste anglais, Georges Orwel, de son vrai nom Eric Arthur Blair, est né le 25 juin 1903 à Motihari en Inde, dans une famille bourgeoise moyenne, d’un père fonctionnaire et meurt le 21 janvier 1950 à Londres.
Ce fut un brillant étudiant jusqu’à ce qu’il intègre la plusréputée des écoles publiques : Eton (grace à une bourse). Ses ambitions : devenir un célèbre écrivain et retourner en Orient.

Auteur très engagé :
* Il était contre l’impérialisme britannique : engagé comme représentant des forces de l’ordre colonial en Birmanie, ce qui le dégoûte à jamais de l’impérialisme britannique. A la suite de son service et des différentes affectations qui ont suivies,Orwel se consacre entièrement à l’écriture (22 ans d’écriture en tout)
* Il était pour la justice sociale et le socialisme : partage conditions d’existence des classes laborieuses à Londres et Paris. C’est d’ailleurs à Paris qu’il publiera des articles dans différents journaux communistes (ex. Le Monde)
* Contre le totalitarisme nazi/soviet. : participation à la guerre d’Espagne, qui lechoquera jusqu’à la fin de ses jours, d’où sa dévotion à la cause anti-totalitaire, qui sera le sujet prédominant de ses romans à venir. (Ref. à 1984)

Années 1930/40, il est chroniqueur, critique littéraire et romancier. En 1940 il s’engage dans la Home Guard (milice de volontaires organisée par l'État et créée dans le but de résister à l'invasion nazie dans le cas où les Allemands parviendraientà débarquer en Grande-Bretagne). En 1941 il est engagé par la BBC puis en 1983 il démissionne et devient directeur des pages littéraires de l’hebdomadaire de la gauche travailliste, The Tribune.
En 1944 il finit d’écrire La Ferme des Animaux. En 1945, Orwel qui a démissionné de son poste à The Tribune pour devenir envoyé spécial de The Observer en France et en Allemagne apprend la mort de safemme suite à un cancer. Il rentre à Londres et commence la rédaction de son roman le plus célèbre : 1984, qu’il achèvera à la fin de l’année 1948 et qui sera publié en début d’année 1949.
Atteint de la tuberculose, il est admis à l’University College Hospital de Londres, où il prend des notes en vue d’un futur roman, mais meurt le 21 Janvier 1950.

II Plan du livre :

La première partie sembleêtre consacrée à la description du monde en 1984 et du personnage principal de ce roman : Winston Smith. En effet, Il décrit une Grande-Bretagne postérieure d'une trentaine d'années à une guerre nucléaire entre l'Est et l'Ouest censée avoir eu lieu dans les années 1950, où s'est instauré un régime de type totalitaire fortement inspiré à la fois du stalinisme et de certains éléments du nazisme,contrôler par Big Brother, entité totalitaire du monde Orwellien en 1984. A cette époque, le monde est alors divisé en trois grands « blocs » : l’Océania (Amériques, îles de l'Atlantique, Océanie et Afrique australe), l’Eurasia (Europe et URSS) et l’Estasia (Chine et ses contrées méridionales, îles du Japon, et une partiede la Mongolie, Mandchourie et Tibet) qui sont en guerre perpétuelle les unscontre les autres. Ces trois grandes puissances sont dirigées par différents régimes totalitaires revendiqués comme tels, et s'appuyant sur des idéologies soi-disant différentes : l’Angsoc (ou « socialisme anglais ») pour l'Océania, le « néo-bolchévisme » pour l'Eurasia et le « culte de la mort » pour l'Estasia.
Dans le régime de Big Brother, toutes le pensées sont surveillées et contrôlées grâce àce qu’Orwel nomme les « télécrans », ainsi que les inconscient, grâce, par exemple aux « deux minutes de la haine », qui sont des diffusions quotidiennes d’images sensées faire ressentir de la haine aux gens pour entretenir un esprit sanguinaire similaire à celui de Big Brother. Une nouvelle langue, le « Novlangue » est également inventée par un des collègues de travail de Smith, dans le but de...
tracking img