9Raya

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3643 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Ladder Diagram(LD) Function Bloc Diagram (F BD) Grafcet Sequential Function Chart (SFC)

CEI 61131-3
1

Introduction
Le « Ladder » (LD) est un langage graphique de programmation. Proche dans sa représentation graphique des schémas électriques, c’est un langage visuel très simple d’utilisation. Associé au « Function Block Diagram » (FBD) le ladder devient un langage complet de programmation.Un schéma « Ladder » est constitué de plusieurs réseaux. Chaque réseau possède une ligne d’alimentation gauche, une ligne d’alimentation droite et des branches reliant les entrées situées à gauche et les sorties situées à droite.
2

1

Réseau LD
Évaluation des réseaux de haut en bas
Évaluation de chaque réseau de gauche à droite

-3 -

3

Les entrées TOR ou contacts
Static contactsLa norme définit les deux « static contacts »

4

2

Les entrées TOR ou contacts
Transition-sensing contacts La norme définit les deux « transition-sensing contacts » ou événements

5

Les entrées TOR ou contacts
Contacts en série L'association de contacts en série permet de réaliser des « ET » logiques.

Contacts en parallèle L'association de contacts en parallèle permet deréaliser des « OU » logiques.

6

3

Les sorties TOR ou bobines (coils)
Momentary coils La norme définit les deux « Momentary coils » ou bobines ci-dessous. La bobine est alimentée (ou inversement) dès que et tant que l'entrée est vrai.

7

Les sorties TOR ou bobines (coils)
Latched Coils La norme définit les deux « Latched coils » ci-dessous. Ces bobines permettent entre autre de réaliserdes actions mémorisées.

8

4

Les sorties TOR ou bobines (coils)
Transition-sensing coils La norme définit les deux « Transition-sensing coils » cidessous. Ces bobines permettent entreautre de réaliser des actions impulsionnelles dont la durée est égale à 1 cycle (1 période).

9

Saut de réseaux et commentaires
JUMP

Retunn

Commentaire

10

5

Exemple

11

FunctionBloc Diagram
Toutes les fonctions et tous les blocs fonctionnels des différentes librairies peuvent être insérés dans les réseaux Ladder.

12

6

Function Bloc Diagram
Toutes les fonctions et tous les blocs fonctionnels des différentes librairies peuvent être insérés dans les réseaux Ladder.

Dans l'exemple nous avons utilisé la fonction standard de comparaison « GE » (opérateur supérieurou égal) et le bloc fonctionnel standard « TON » (Time on delay), instance Tempo, afin de générer une alarme (Alarm) si la température du four reste supérieure ou égale à la température maximale autorisée pendant plus de 5 secondes.
13

Programmation des Fonctions combinatoires
Out1 = In1 . (In2 + In3) Out2 = In1 . In4 + In5 Out3 = In5 . In4 . (In2 + In3)

14

7

Liste d’instruction «IL »
La liste d’instructions est composée d’une suite d’instructions (de commandes). Les conventions suivantes sont à respecter : Chaque instruction doit commencer à une nouvelle ligne Chaque instruction contient un opérateur avec des modificateurs supplémentaires (par ex. I 0.0 pour le bit d’entrée 0 dans l’octet d’entrée 0) On sépare plusieurs opérandes par des virgules (par ex. cal FB1, DB2)L’instruction peut suivre une étiquette, qui est suivie de deux points. Un commentaire est le dernier élément d’une ligne Des lignes vides peuvent être utilisées
15

Liste d’instruction
La structure du langage IL est la suivante :

16

8

Liste d’instruction
Le label ou étiquette se termine toujours par le caractère « : » . Il est optionnel et Il précède une ligne d'instruction. Le labelest utilisé lors de sauts conditionnels ou non. L'opérateur correspond à l'opération a réaliser entre l'accumulateur et l'opérande. Le résultat eststocké dans l'accumulateur. Un modificateur peut être associé à l'opérateur. L'opérande est une constante ou une variable. Il est possible d'associer à chaque ligne d'instruction un commentaire. Le début de commentaire secompose des deux caractères...
tracking img