Agriculture en france

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2613 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Chapitre 8 : La France rurale des années 1880 aux années 1930

La France rurale pendant notre période revêt trois caractéristiques d'ensemble :
- le poids démographique : comme on l'a vu au premier chapitre, la population rurale représente les 2/3 de la population française vers 1885 et encore la moitié en 1930.
- une importance politique : le scrutin d'arrondissement grossit le poids de laterre; à partir de 1890 les batailles politiques se gagnent dans les villages et non plus dans les villes.
- sa complexité : elle ne comporte pas uniquement des paysans, au sens d'exploitants, de cultivateurs maîtres d'une exploitation grande ou petite qu'ils possèdent ou non (certains louent leurs terres, il s'agit des "fermiers" au sens strict du terme), et la travaillant de leurs mains, avec ousans l'aide de salariés agricoles, très souvent en famille. Elle comprend également en outre des salariés agricoles (catégorie défavorisée avec un sort plus durs que les prolétaires urbains), des propriétaires résidant à la campagne (souvent rentiers modestes, il s'agit des "messieurs" des villages provençaux), des artisans ruraux en proportion d'autant plus importante que l'unité rurale vitencore en autarcie (ferblantiers, sabotiers, bourreliers, charrons, maréchaux-ferrants, etc ...), des commerçants, mais également dans les zones d'industries rurales, un prolétariat industriel rural.

Cette société n'a jamais été immuable, de tous temps les campagnes ont subi des évolutions, souvent lentes et certes moins visibles qu'ailleurs. Il importe de distinguer la période qui précède laguerre de 1914 (la Belle Epoque) et celle qui suit (l'entre-deux-guerres). C'est à partir de 1920 que l'on peut discerner des évolutions décisives.

I) La France rurale à la Belle Epoque :

Elle se caractérise par quatre traits principaux :
- une civilisation matérielle qui connaît une lente évolution
- une sociabilité particulièrement riche
- un soubassement culturel en pleine évolution
- unereprésentation sociale unifiée, dissimulant des statuts sociaux beaucoup plus diversifiés

A) Une civilisation matérielle qui connaît une lente évolution

L'alimentation paysanne traditionnelle se caractérisait par deux traits essentiels : le recours exclusif aux ressources locales et son manque de variété, ainsi, dans la majorité des campagnes durant le premier XIXème siècle, le pain restaitl'aliment de base, souvent mangé rassis trempé dans la soupe, la viande demeurait un aliment de jours de fête.

A partir des années 1870, l'alimentation se diversifie, avec une présence plus grande de la viande, surtout dans les pays d'élevage porcin; le café et le vin deviennent courants. Ces transformations concernents surtout les régions qui s'ouvrent sur les échanges et qui donc sespécialisent dans telle ou telle production. Elles sont liées bien sur à l'essor de la production agricole.

De même, l'habitation devient plus complexe, au schéma traditionnel de la "maison-bloc", basse, avec pièce unique d'habitation peu meublée, se substituent des maisons à étage, ou des "maisons-cours", formées de plusieurs bâtiments juxtaposées et spécialisés. En matière d'habillement, la garde-robese diversifie lentement, grâce aux achats faits dans les foires voire par correspondance. On a pu à ce propos noter que l'influence urbaine s'était répandue par le biais des robes de mariage.

B) Une sociabilité riche, juxtaposant des éléments anciens et des éléments nouveaux.

La sociabilité villageoise conserve des traits anciens, au moins avant 1890 : un peu partout, les "veillées", le plussouvent simple rassemblement familial, mais qui peuvent prendre l'allure de fêtes collectives; ou bien dans les régions du Midi, les chambrées (groupes d'hommes réunis autour d'un verre pour discuter de questions diverses : les classes populaires ont ici imité le modèle du cercle bourgeois citadin). Mais tout cela décline après 1890, dans l'ordre festif, les carnavals et les charivaris ont...
tracking img