Albert camus

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1124 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Albert Camus et sa vérité universelle

Sophie est née le 22 janvier 1980, à l'hopital St-Elisabeth de Liège. Son père était professeur de botanique, et sa mère caissière dans un supermarché. Sophie eut beaucoup de mal à se détacher de sa mère lors de son premier jour d'école. Puis, le temps passé à s'amuser avec les autres enfants l'empêcha de voir les années filer... jusqu'à l'arrivée de sonpremier petit copain, au collège. A l'âge où tout lui semblait être sans importance, Sophie était d'humeur très changeante. Elle se disputait régulièrement avec ses parents, revenait de temps en temps de l'école avec un échec en mathématiques, mais obtenait toujours un assez beau bulletin que pour recevoir une magnifique tenue pour les fêtes de fin d'année.
Sophie était une passionnée deslangues, et rêvait de voyages en tout genre. Ses parents furent très fiers de lui payer ses études universitaires en langues étrangères, ainsi qu'une partie des frais de son mariage. A cette cérémonie tant désirée, Sophie était sûre d'avoir tout réussi jusqu'à présent, malgré les obstacles, par-ci, par-là. Elle savait, par tous les regards portés sur elle, que chacun la revoyait grandir à une allurefolle. Et, désormais, sa vie de couple pouvait aussi bien mener à un mariage parfait qu'à un divorce. Sa vie professionelle serait enviée ou non. Peut-être envisagerait-elle de fonder une famille dans un pays autre que le plat pays. En fait, toute une panoplie de vies, complètement différentes, lui souriaient.

Mais Sophie aurait pu s'appeler Alisha, l'indienne dont le prénom, signifiant "protégéede Dieu", reflète ironiquement le parcours. Née dans une famille trop pauvre pour les frais de scolarité, Alisha tisse des tapis depuis l'âge de 4 ans pour un patron avare, en échange d'un salaire de misère. Elle aurait souhaité passer plus de temps auprès des enfants de son âge, à rire et à jouer. Mais sa seule véritable distraction a toujours été la promenade, à pieds nus, dans la banlieue deCalcutta. Quoiqu'à chaque pas, Alisha a l'habitude de baisser les yeux devant les autres passants. Elle a toujours eu honte de son image, et n'a jamais osé se comparer aux riches touristes qui visitent son pays.
A 16 ans, ses parents l'ont mariée à son patron de 50 ans d'âge. "C'est pour l'honneur de la famille", lui a-t-ont dit. Depuis ce jour, Alisha se sent salie quand son mari la touche, ets'enfouit dans un monde imaginaire chaque nuit, où sa vie semble être un véritable conte de fée. Contrairement à Sophie, Alisha sait, aussi bien qu'Albert Camus, qu'il n'y a pas de bonheur sans dignité, et qu'aucun rêve n'est possible sans liberté.

Si Sophie semble bien plus heureuse qu'Alisha, c'est parce qu'elle a, d'une part, toujours ressenti une certaine fierté, et d'autre part, eu bien plusde liberté pour réaliser ses envies. Ses parents l'ont réellement aimée à sa juste valeur, et Sophie est satisfaite d'elle-même, d'être arrivée jusqu'ici, d'avoir conquéri le coeur de celui qu'elle juge parfait,... Ses souhaits les plus chers étaient de connaître les langues, de pouvoir communiquer avec l'étranger. Et jamais elle n'aurait pu y arriver si elle avait vécu dans les mêmes conditionsqu'Alisha.
On retrouve ces mêmes points importants chez Alisha. Cette dernière sait que l'on peut trouver le bonheur sans argent, par exemple. Des valeurs bien plus importantes l'attirent, et lui donnent envie de croquer la vie à pleines dents. Il y a sa fierté de croire en son Dieu, en sa religion, etc... et la dignité qu'elle souhaiterait voir dans les yeux de son entourage pour elle. Pouvoirêtre entendue, mais aussi considérée. Que ses choix et avis comptent autant que ceux d'autrui, de Sophie, qu'elle puisse avoir cette liberté de choisir le chemin souhaité, encore comme Sophie.

Que vous l'appeliez "état durable de plénitude et de satisfaction", ou encore "état agréable et équilibré de l'esprit et du corps", nous avons tous cette phrase en commun : "désiré de tous". Vous ne...
tracking img