Alfred de musset

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (783 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Analyse du texte

Alfred de Musset, « A mademoiselle *** », Poésies nouvelles, 1850

1) En étudiant les termes qualifiant le pouvoir des femmes, constatez-vous une évolution au fil du poème ?quel en est le sens ?

Le pouvoir des femmes est qualifie avec l’adjectif « fatal » à la deuxième ligne. Cette fatalité est capable de « jeter » un homme dans « l’ivresse ou le désespoir » à laquatrième ligne. Elle peut aussi « donner un coup de poignard dans le cœur » aux lignes 7-8.

Dans le deuxième quatrain, Alfred de Musset donne une vision de la femme comme un être puissant, elle montreson pouvoir avec une spontanéité absolue dans les gestes plus naturels, par exemple un sourire (ligne 4), des mots ou le silence même, un regard distrait ou moqueur (lignes 5-6). Pourtant il continue endonnant une limite à toutes les puissances, l’abus, comme il écrit à la ligne 14.

Dans le dernier quatrain il conclue écrivant qu’il préfère mieux son rôle, même si triste et douloureux que le« métier de bourreau des femmes ». On peut noter que l’auteur fait une évolution par rapport au pouvoir féminin. Il décrit au début un aspect positif, charmant pour terminer avec une affirmation dédaigneusecomme s’il veut critiquer un aspect typiquement d’éloge de la femme en montrant son côté méchant qui fait souffrir (ligne 15), pleurer (ligne 16), « le mal qu’il endure » (ligne17), « torture »(ligne 19).

2) Analysez le système énonciatif : que souligne-t-il ?

Le système énonciatif utilisé souligne le deux aspects positif/négatif du pouvoir de la femme. Les trois premiers quatrainscommencent avec « Oui » et l’auteur décrit ce pouvoir fatal, charmant presque magique ; tandis que le quatrième quatrain commence avec « mais » et il donne des aspects de déclin de cette puissance,provoqués par le trop abus.

3) Relevez et analysez deux figures de style différentes : que mettent-elle en relief ?

Les deux figures de style principales de ce poème sont : l’anaphore et...
tracking img