Amp l'habillage

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1809 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Exemple : analyse fonctionnelle de l'habillage
Un habillage est "normal" lorsqu'il y a une succession harmonieuse et coordonnée de ces différents actes.
L'autonomie peut être perturbée par des déficits...
o praxiques = se rappeler comment faire, même si on comprend ce qu'on demande ;
o gnosiques = troubles de la reconnaissance des objets ;
o sensoriels ;
o moteurs ;
o par desconditions environnementales.
Les troubles de l'habillage se traduisent ...
• d'abord par des difficultés dans l'orientation des vêtements ;
• puis par des erreurs dans l'ordre de placement.
L'analyse fonctionnelle du trouble comporte 4 étapes :
1 - Examen du comportement qui pose problème
1. la mise en place des vêtements dans l'ordre ;
2. l'orientation du vêtement ;
3. l'ajustementdes différents vêtements ;
4. la continuité des actions entreprises.
La description précise du comportement étudié s'effectue au moyen d'une grille d'observation de l'habillage, conçue par Michel Ylieff.
Au cours de l'observation, on cote (+) l'exécution correcte ; (-) l'exécution incorrecte des actes.
Le décompte des notes positives fournit un score global d'autonomie.
L'analysequalitative des notes négatives révèle où se situent les difficultés et leur nature.
Cette grille met en évidence non seulement les aspects négatifs ou déficitaires mais également les aspects positifs, ce qui reste conservé même de manière fragmentaire. Ceci est très importante car le programme de réapprentissage s'organisera à partir des aspects positifs.
L'habillage comporte 4 actes distincts :Les observations du comportement ...
• doivent être réalisées durant plusieurs jours, par des soignants différents : on peut relever ainsi des variations sensibles dans les comportements du patient, identifier les domaines où elles se traduisent et analyser leurs causes. Le premier objectif de la rééducatlon consistera à stabiliser ces variations.
• permettront de définir l'état initial quiservira de base pour apprécier l'évolution au cours du traitement.
o L'équipe soignante pourra ainsi prendre clairement conscience du résultat de ses efforts : il arrive souvent qu'au cours d'une rééducation, le soignant ne perçoive plus nettement le niveau initial du patient ni son évolution. La référence aux observations initiales contribue à atténuer les attitudes défaitistes, scepticisme etlassitude.
2 - Recherche des antécédents immédiats
Parmi les événements de l'environnement externe qui ont actuellement une valeur de stimulus perturbant l'habillage, on relève :
o des variables de l'environnement physique
 - la présence des vêtements de nuit dans le champ visuel.
- l'éparpillement des vêtements.
- la literie en désordre.
- la nature du trousseau .
o des variables del'environnement social
 la présence d'autres malades et/ou de soignants.
o des variables organiques.
 Les perturbations des fonctions de perception et de réponse gestuelle constituent évidemment des variables internes importantes.
3 - Variables liées aux conséquences
• Le soignant réagit aux comportements du patient. Ses réactions constituent des conséquences du trouble qui peuventcontribuer à le maintenir. Celles-ci consistent souvent en :
o - stimulations verbales centrées sur la rapidité d'exécution.
o - renforcement systématique de la demande d'aide.
o - intervention rapide lors d'une exécution incorrecte.
o - absence de valorisation lors de l'exécution correcte.
• Le patient réagit aussi à ses difficultés et aux attitudes du soignant. Ces réactions setraduiront par
o - des conduites d'évitement,
o - des demandes d'aide,
o - de la passivité
o - des conduites émotionnelles telles qu'irritabilité ou opposition.
4 - Recherche des antécédents historiques
• Dans des environnements similaires les effets varient en fonction de l'histoire individuelle de chaque personne, de son passé, de ses séquelles de pathologies.
• Le comportement du...
tracking img