Analys

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (1221 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 avril 2015
Lire le document complet
Aperçu du document




Actuellement en stage dans un service de gériatrie, je suis le quotidien de personnes âgées présent dans la structure pour des soins de longues durées. Ce service d’EHPAD est constitué de 40lits avec des chambres simples et des chambres doubles, de deux salons et de deux salles à manger. L’équipe soignante est constituée d’une infirmière, quatre aides soignants, un médecin et une ou deuxASH (agent de service hospitalier) de manière générale.
Tous les patients qui sont présents dans ce service ont des pathologies, des besoins et des demandes bien diverses. Certain ont besoin debeaucoup d’attention alors que d’autres sont très autonomes, certains ont des traitements lourds d’autres quasiment aucun. Sur ces cinq semaines de stage, un des patients à fortement retenu mon attention.Monsieur JC arrivé dans le service depuis 1 an est un homme avec une démence type Alzheimer et des troubles cognitifs assez importants. Il souffre aussi de diabète insulinodépendant (DID) de Gammapathiemonoclonale qui est une anomalie qualitative ou quantitative des globulines et dans les cas de ce patient des immunoglobulines G, de silicose, qui est une maladie pulmonaire provoquée parl’inhalation de poussière de silice dans les mines, et de problème cardiaque. Lors de son admission il était anxieux, demandait sans cesse où il était, ne retenait pas les informations que nous lui donnions,n’était pas violent et se déplaçait très bien seul. Il est veuf, père de quatre enfants et avant d’être hospitalisé il vivait dans un foyer/résidence avec la visite d’un IDE 3 fois par jour, une auxiliairede vie 2 fois par jour.
Lors de mon arrivé en stage ce Mr était d’un point de vue physique et psychologique dans les mêmes dispositions qu’à son admission : il demandait aux autres patients où il étaitquand il l’avait oublié, il s’habillait seul, était levé, marchait seul (…) et était un peu angoissé. Mais au fil des semaines l’état psychologique de ce patient a fortement évolué : il est de...