Analyse le silence de la mer

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 34 (8355 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 juillet 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
INTRODUCTION
1.1 COURT RESUME DE L’HISTOIRE
« Le silence de la mer » est l’histoire d’une famille française contrainte de loger un officier Allemand, WV. Ebrennac. Les Français résistent à la barbarie hitlérienne par un silence épais et immobile. En contrepartie, le jeune officier vit dans un rêve, il voit la guerre comme « la merveilleuse union » de l’Allemagne et de la France.
«Pardonnez-moi : peut-être j’ai pu vous blesser. Mais ce que je disais je le pense avec très bon coeur : je le pense par amour pour la France. Il sortira de très grandes choses pour l’Allemagne, et pour la France. »
« Mais c’est la dernière. Nous ne nous battrons plus : nous nous marierons ! »
Cette œuvre dénonce les Nazis et leur entreprise diabolique d’avilissement de l’homme pendant la IIe GuerreMondiale ; c’est une lutte contre les forces du mal, mais aussi un message d’espérance. La guerre change les hommes, ceux qui essaient de vivre à contre-courant ont la vie dure, « Mais l’homme ne peut pas soumettre l’homme »
A travers ce chef-d’œuvre, Vercors, homme de conviction, voulait probablement nous transmettre le message de clôture de son histoire « Post tenebras lux », « la lumière succèdeaux ténèbres ».
1.2 LES PERSONNAGES
Cette nouvelle est construite sur des antithèses ; cependant, ces oppositions ne sont jamais absolues, mais réconciliées : l’ambivalence est constamment présente dans l’oeuvre. De nombreux traits contradictoires coexistent en W.V. Ebrennac, le personnage principal.
Vercors fait preuve de grande habileté en écrivant une œuvre qui, à première vue, est juste latriste histoire de deux Français, une jeune fille et son oncle, obligés d’héberger un officier ennemi . Il parsème son œuvre de situations contradictoires qui semblent s’opposer et qui nous sont transmises soit par les personnages eux-mêmes, soit par de nombreuses images symboliques.
1.3 LE DECOR
L’histoire se déroule dans un village de la France provinciale qui peut être symbolique de la zoneoccupée par les Allemands pendant la IIème guerre mondiale. Il existe de nombreux passages du texte qui donnent des indices sur ce lieu, mais ils ne sont pas suffisants pour établir avec précision où la maison se trouve :
« L’hiver en France est une douce saison… ici les arbres sont fins. La neige dessus c’est une dentelle »
1.4 LES RAISONS QUI NOUS ONT AMENEE A FAIRE UNE ANALYSE PSYCHOLOGIQUEDE CETTE OEUVRE
Après de nombreuses lectures du texte, ce qui nous semble très évident, c’est le désir de W.V.Ebrennac de se réconcilier avec lui-même plus que l’union qu’il souhaitait entre l’Allemagne et la France. C’est cet aspect qui nous a le plus intéressée, car derrière cette proclamation affichée, il y a en arrière-plan ce désir chez W Von Ebrennac de créer une osmose totale de son moi «conscient » avec son moi « subconscient ».
2. LE TITRE : UNE CLEF DE L’OEUVRE ?
2.1 POLYSEMIE DU TITRE : TROIS INTERPRETATIONS POSSIBLES
Vercors nous plonge dans un effet de sens dès le titre qu’il a choisi pour son œuvre : « Le silence de la mer » - titre qui, par sa polysémie, suggère à l’esprit du lecteur plusieurs interprétations possibles. En outre, nous sommes de l’avis que cesvariantes de signification sont en rapport avec les points que l’auteur voulait aborder à travers les différentes facettes des caractères ambigus de ces trois personnages.
Le silence est omniprésent dans l’ouvrage. Tout d’abord, dans le titre énigmatique ; ensuite le mot lui-même ou ses dérivés apparaissent au moins 27 fois dans le texte, sans compter les allusions indirectes au silence.
2.2 « Lesilence de la mer »
Si l’on essaie d’imaginer une mer silencieuse, on n’y arrive pas puisque l’eau est toujours en mouvement : le bruit des vagues est répétitif et éternel. Sauf peut-être avant un orage, quand s’instaure un calme invraisemblable, présage de la tempête. Le message du titre annonce-t-il une apocalypse ? Peut-être.
Le narrateur donne une clef de l’oeuvre dans le passage suivant :
«...
tracking img