Archi

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3158 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
MOSQUEE LA KASBA
Cette mosquée datant de l’époque de fondation de la dynastie naissante apporte un braillant témoignage sur les gouts et les traditions des nouveaux maitres de l’Ifrikiya.
Les travaux de construction dirigés par l’architecte « Ali ibn Muhammad Ibn Qasim commencèrent en 629/1231 et s’achevèrent le vendredi 7 safar 633/23 octobre 1235. Ce pendant le minaret était prêt bien avantcette date, dans la première dizaine du mois de Ramadon 630(vers le 11 mai 1233)
Il fut inauguré par le prince Abu Zakariya er qui, le soir de l’inauguration, monta en haut de la tour et lança le premier appel à la prière. At-Tigani raconte qu’on utilisa pour la construction de cette mosquée des colonnes et quelques pièces en marbre finement sculpté apportés de la mosquée d’une ville jadiscapitale du Cap-bon, Manzil –Bassu,qui était alors en état de ruines.
Près du mihrab une inscription commémore des travaux importants réalisés en 992/1584 par les nouveaux maitres Turcs de la Tunisie dont le minbar en marbre qui à du remplacer un ancien en bois sculpté. La mosquée était alors affectée au rite hanéfite qui était le rite officiel de l’empire turc le Pacha, représentant de la grandePorte, s’installait à la kasba restaurée et consolidée.
Dans l’ensemble, cette mosquée n’a pas été très affectée comme les autres mosquées de la capitale par les démolitions et les constructions. En tant que mosquées princière elle a bénéficié d’une certaine protection.
Les travaux les plus considérables depuis sa fondation semblent avoir été ceux qui ont été entrepris en 1962. Ils ont consistéen une consolidation de la plupart des structures tels les murs, les sols, les plafonds, les arcades, le minaret….cependant, bien que cette remise en état n’ait pas toujours respecté les normes établies en matière de restauration et malgré les quelques transformation des siècles précédants on peut considérer l’édifice actuel dans sa totalité comme une œuvre authentiquement hafside et l’une deréalisations les plus prestigieuses de la dynastie.
Le plan :
Le trait le plus remarquable de cet mosquée telle quelle se présente de nos jours réside dans l’absence de cour précédent la salle de prière, contrairement à le plupart des mosquées ifriqiyennes.
Cet état de chose existait-il déjà à l’époque de sa fondation ? On n’en est pas sur. Mais il est certain que l’entrée qu’elle est aménagéeactuellement n’est pas authentique.
Le sous-sol de la salle de prière est occupé pas des citernes immenses solidement bâties et couvertes de voutes d’arêtes soutenues par des piliers et des colonnes sans chapiteaux. Les eaux pluviales recueillies sur les terrasse étaient canalisées grâce à des gouttières .puis une sorte de tunnel en légère pente de la hauteur d’un homme, les écoulait vers lepatio ou un regard permettait le puisage de l’eau. Un sarcophage antique remployé servait de bassin à un robinet aménage prés du mur extérieur. Enfin un autre regard aménage à l’intérieur de l’oratoire permet d’accéder directement aux citernes.
En face du regard extérieur sous le portique nord, un mihrab était creuse dans le mur entre la porte centrale et la porte orientale. Ce mihrab aujourd’huidisparu, était couvert de stuc motifs géométriques de très basse époque. Il pourrait justifier l’hypothèse d’une cour ancienne dont on voudrait bien connaitre les dimensions.
Les deux galeries nord et sud, l’une percée de huit arcs, l’autre de dix font pénétrer à la salle de prière respectivement par trois et quatre portes, tandis qu’une huitième porte placée à gauche du mihrab fait communiqueravec la chambre de l’imâm. L’intérieur de l’oratoire consiste en un monument hypostyle rectangulaire plus profond que large divisé en sept nefs et neuf travées et couvert de voutes d’arêtes sans doubleaux. Au niveau du plan, rien ne distingue la nef du milieu des nefs latérales à l’exception de la coupole située devant le mihrab. Il en est à peu prés de même du transept qui se fait en outre...
tracking img