Arret segers fiche

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 20 (4817 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
1

L’HOMICIDE INVOLONTAIRE DU FOETUS : Etat du droit positif et analyse critique après l’arrêt de la Cour d’appel de Reims du 3 février 2 000

Le foetus peut-il être la victime d’un homicide involontaire ? La question est difficile et le débat qu’elle suscite est controversé. Le Code pénal incrimine à l’article 221-61 : « Le fait de causer, dans les conditions et selon les distinctionsprévues à l’article 121-3 par maladresse, imprudence, inattention, négligence ou manquement à une obligation de sécurité ou de prudence imposée par la loi ou le règlement, la mort d’autrui » et le sanctionne de trois ans d’emprisonnement et de 300 000 Francs d’amende ou, « en cas de violation manifestement délibérée d’une obligation particulière de sécurité ou de prudence imposée par la loi ou lerèglement » de cinq ans d’emprisonnement et 500 000 Francs d’amende. La question a fait couler beaucoup d’encre2. La source n’est pas près de tarir et la décision de la Cour d’appel de Reims du 3 février 2000, rendue postérieurement à l’arrêt de la Chambre criminelle intervenu le 22 juin 1999 relance le débat. La question centrale s’énonce clairement : le foetus peut-il être considéré comme cet « autrui »que vise l’article 221-6 C. pén. ? Les difficultés apparaissent parce que la réponse exige que soit précisé le contenu de ce terme, ce à quoi le législateur 3 ne s’est pas employé ni la Cour de cassation, essayée. Confronté à pareille hypothèse, il est d’usage que l’interprète se réfère dans un premier temps au sens courant du terme. Le Littré n’est guère d’un grand secours, définissant « autrui» par « les autres, le prochain », mais précisant toutefois que « autrui, c’est spécialement cet autre-ci, comme le montre l’éthymologie »4. Dès lors, plusieurs acceptions sont concevables, deux aux antipodes et une troisième que l’on qualifiera d’intermédiaire. Ainsi, la conception étroite retient que l’être humain ne devient « autrui » qu’à sa naissance5. Au sens large, l’être humain devient «autrui » dès sa conception6. Enfin, selon la perception intermédiaire, l’être humain ne devient « autrui » qu’à partir du moment de son développement intra-utérin où il est viable7, c’est-à-dire qu’il peut vivre séparé de sa mère. A ces trois conceptions correspondent naturellement trois critères juridiques : le critère du vivant, pour la conception étroite, le critère de vie, s’agissant de laconception large et enfin, le critère de la viabilité.

1

Dans sa dernière formulation issue de la loi n° 2000-64710 juillet 2000, JO 11 juillet 2000, p. 10844 ; JCP G 2000, III, 20330 2 infra, note 16 et 17 3 Tout au plus peut-on remarquer à la suite de Mes. ROUJOU de BOUBEE G. et M. de LAMY B., Contribution supplémentaire à l’étude de la protection pénale du foetus, D. 2000, Chr., p. 181, que leCode pénal utilise le terme à propos « notamment du meurtre, de la mise en danger, de l’emp oisonnement ». 4 Emile LITTRE, Dictionnaire de la langue française, v° Autrui 5 MALAURIE, note sous Cass. crim. 30 juin 2000, Defrénois, 1999, art. 37047, p. 1048 6 ROUJOU de BOUBEE G. et M. de LAMY B., art. préc. 7 Y. Mayaud, D. 2000, somm. comm., p. 27 : « La viabilité semble renvoyer à cette réalité, sedéfinissant comme l’aptitude du foetus à survivre par lui-même hors du sein maternel s’il en était extrait ».

2

L’analyse du droit positif fait apparaître la division des juridictions du fond à laquelle la Cour de cassation n’a pas mis fin (I). Le critère de vie semble quant à lui condamné alors que l’ordonnancement juridique autoriserait sa consécration (II). I. - LA DIVISION DESJURIDICTIONS DU FOND ENTRETENUE PAR LE LACONISME DE LA COUR DE CASSATION Après l’arrêt de la Chambre criminelle du 22 Juin 1999, qualifié de laconique par une doctrine unanime (B), la controverse entre le critère du vivant excluant la qualification d’homicide involontaire et celui de la viabilité, la soumettant à la condition que le foetus soit viable, n’est toujours pas tranchée (A). A) L’HOMICIDE...
tracking img