Art et detour

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1167 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Boukra Amine
BTS NRC 1

Devoir Maison de Culture Générale

Problématique : Selon vous, l’art est il un détour ?

La notion d’art est apparue avec les premiers dessins d’australopithèques, en effet le fait de dessiner ce que l’on a dans l’esprit sur les murs d’une grotte est déjà de l’art, puisque aujourd’hui ces œuvres datant de plusieurs siècles sont considérés comme telles. Nouspouvons définir l’art comme étant la création-invention, au niveau du mécanisme de la pensée et de l'imagination, d'une idée originale à contenu esthétique traduisible en effets perceptibles par nos sens. Parallèlement a cela, aujourd’hui la société dans laquelle nous vivons retient généralement l’image choc, la synthèse, le résumé, la conclusion qui laisse dans l’ombre le cheminement intellectuel.Pourtant la recherche scientifique et la réflexion philosophique se fondent toujours sur les détours du raisonnement.
Ainsi il me semble indispensable de me demander si a l’heure actuelle, l’art est-il considéré comme un détour ?
Pour répondre a cette problématique nous rédigerons un synthèse argumenter dans laquelle nous verrons dans un premier temps les raisons qui peuvent nous laisser penserque l’art est dépendant du détour. Puis dans un second lieu nous analyserons éléments qui nous poussent a pensés que l’art n’est pas un détour.

Commençons par définir le détour : c’est l’action de parcourir un chemin physique, intellectuelle, ou artistiques plus long que le chemin direct qui mène au même point. L’œuvre qui peut au mieux définir cette notion, selon moi, est l’adaptation aucinéma du livre de Jon KRAKAVER, « Voyages au bout de la solitude ». Ce livre s’inspire d’un histoire vraie, qui est celle de Cristopher Mac Endless , un jeune homme dont la vie était tracé et qui a décider de se délaisser d’un monde matérialiste pour entamer un voyage au sein de la nature, dans le but de vivre différemment. Ainsi je pense que l’art est une notion qui renvoie au détour car parfoisil permet de faire ou d’exprimer des choses bien précise en passant par des chemins différent de ce dont l’on à déjà connaissance.
De plus au lieu de d’exprimer ce que l’on pense par la parole, on va pouvoir grâce a l’art, exposer nos pensées par exemple sur une toile, ou bien encore a travers une architecture . Ainsi par ce point de vue on peut imaginer que l’art est un détour dans la mesureou l’artiste utilise ce détour pour exprimer ses idées dans le but d’innover, c'est-à-dire de le faire différemment de ce qui existe déjà.
La caricature par exemple est définis comme un art a part entière; tout comme le pastiche qui est une imitation d’un style d’auteur ou d’un artiste et qui ne vise ni le plagiat, ni la parodie, ni la caricature. Parallèlement a cela, nous pouvons définir lacaricature ou le pastiche comme un détour dans le domaine de l’art puisque c’est l’occasion pour certains artiste de montrer qu’ils maitrise une technique artistique tout en détournant le sujet des œuvres initiales malicieusement.

C’est le cas de l’œuvre de Léonard de Vinci : « La Joconde ». En effet, Marcel Duchamp a su reprendre cette œuvre qu’il a rebaptisé LHOOQ, plus connu sous le nomde « La Joconde à la moustache ».
A droite : « La Joconde à la moustache » de M. Duschamp
A gauche: « La Joconde » de Léonard de Vinci

Ici le but pour M.Duchamp était, en donnant une version détournés de « La Joconde », de montrer qu’il était capable de maitriser la technique du maitre italien tout en détournant lemessage exprimé ; bien qu’il est difficile de comprendre le message de la Joconde.

A présent nous allons voir pourquoi dans certains cas l’art est une notion qui peut se détacher du terme du détour.

Dans un premier temps certains actes, certains éléments, certaines choses peuvent me faire penser que l’art n’est pas un détour. En effets pour beaucoup de personnes l’art est parfois le seul...
tracking img