Auguste comte et le pouvoir spirituel

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2321 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
AUGUSTE COMTE ET LE POUVOIR SPIRITUEL

Introduction: Biographie

Auguste Comte est né à Montpellier en 1798 dans une famille de petite bourgeoisie, royaliste et catholique. Très jeune, il est déjà sensible à un certain idéal républicain de la Révolution et réagit contre l'ordre napoléonien. Dans le même temps, il se détache de la pensée religieuse traditionnelle. Après des études brillantesdans les lettres comme dans les sciences, il entre en 1814 à l'école Polytechnique dont il est renvoyé en avril 1816. Après avoir consacré l'année 1816 à l'étude des grands auteurs politiques et économistes, il rencontre Saint-Simon dont il devient le secrétaire puis un véritable collaborateur, participant même à la rédaction de certains travaux.
Mais en 1824, c'est la brouille: la penséed'Auguste Comte s'est d'abord distingué de celle de Saint-Simon pour finalement s'y opposer . En 1825, Auguste Comte se marie, mais c'est une prostitué qu'il épouse, et le couple ne connaîtra que des difficultés.
En avril 1826, Auguste Comte, dans son appartement, donne les premières leçons d'un Cours de philosophie positive, devant des auditeurs intéressés mais peu nombreux. Survient alors une brusqueinterruption de l'oeuvre due à une "crise d'aliénation mentale" (terme de l'époque) et Auguste Comte doit être interné pendant plusieurs mois. En septembre 1827, il peut reprendre ses activités, d'ailleurs dans des conditions matérielles difficiles, puisqu'il ne dispose toujours pour toute ressources que de leçons particulières et de quelques articles.
S'ouvre alors la période des travaux lesplus importants. En janvier 1829, Auguste Comte peut reprendre son Cours de philosophie positive. Publié en six tomes, de 1830 à 1842, cet ouvrage le fait connaître en France et à l'étranger. Il cherche alors en vain à s'intégrer à l'Université car ses opinions républicaines déplaisent aux autorités. En 1832, il fait tout de même son retour à Polytechnique en tant qu'examinateur d'admission mais sefait de nouveau exclure en 1844.
Voici donc Auguste Comte seul (sa femme l'a quitté en 1842) et une fois de plus sans ressources. C'est alors qu'il rencontre, en octobre 1844 une dénommée Clotilde De Vaux, qui va être son égérie pendant 2 ans. Auguste Comte lui voue un amour qui va transcender en une vision philosophique de l'union du coeur et de la raison, laquelle débouche finalement sur uneconception religieuse de l'Humanité. C'est dans cet état d'esprit qu'Auguste Comte rédige ses derniers travaux: Système de politique positive, Catéchisme positiviste, Appel aux conservateurs.
Auguste Comte devient ainsi le grand Prêtre de la religion de l'Humanité. Enfermé dans cette vision religieuse , il perd ses repères républicains et croit bon de se rallier à Napoléon III. Bon nombre de sesamis se détournent alors de lui. C'est à nouveaux solitaire qu'il meurt le 5 septembre 1857.

Reprenant le dessein qu'envisageait Saint-Simon, Auguste Comte se propose de découvrir les lois de l'organisation sociale en étudiant selon une méthode scientifique les phénomènes politiques et économique du passé et du présent: il étend mener l'étude de la société comme celle de la physique ou de lachimie, en vue d'en découvrir les "lois", au sens scientifique du terme. Alors que Saint-Simon n'a pas réussi à faire cette synthèse de la physique et de la société, Auguste Comte poursuit donc la recherche en vue de découvrir ces lois physiques qui régirait la société.
Le texte étudié est extrait de ce que Auguste Comte a appelé ses "opuscules de jeunesse". Opuscules au nombre de six qui ont étépublié bien plus tard par l'auteur dans son Système de politique positive publié entre 1851 et 1854. Ces écrits sont digne d'intérêt dans le sens où ils témoignent de la genèse de la pensée d'Auguste Comte et donc du positivisme.

Explication de la politique positive: Pour Auguste Comte, tout phénomène observable qu'il soit social ou matériel découle forcément de "lois naturelles". Le but de sa...
tracking img