Bel ami

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1745 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document


Résumé BEL AMI
Première partie
Chapitre I
Georges Duroy est un ancien sous-officier, arrogant, animé par un ardent désir de réussite sociale. Il erre dans les rues du Paris des années 1880, sans argent. Il rencontre un ancien ami, Charles Forestier rédacteur politique à La Vie française. Pour pouvoir réussir, Forestier lui conseille de prendre la voix du journalisme. Duroy est alorsinvité à dîner chez son ami où il fait la connaissance de M. Walter, le patron, d’autres journalistes et de femmes.
Chapitre II
Duroy, d’une grande élégance, se rend chez Forestier où il se met à relater ses souvenirs d’Afrique après avoir donné l’image d’un jeune homme intimidé par la présence de son patron.
La facilité avec laquelle Duroy fait revivre ses souvenirs attire l’attention de tous eten premier lieu celle de trois femmes : Mme Forestier, Mme Marelle et Mme Walter. M. Walter veut le revoir le lendemain et lui demande un article sur l’Algérie.
Chapitres III et IV
Duroy se retrouve chez lui, dans une chambre insalubre et tente de rédiger l’article que lui a demandé M. Walter. La plume tarde à épouser le papier et Duroy ressasse son passé, pense à sa Normandie natale, à sesparents qu’il ne veut pas décevoir. Il confie son manque d’inspiration à Forestier qui lui propose de rencontrer sa femme, talentueuse dans l’art d’écrire des chroniques.
Mme Forestier, après l’avoir écouté attentivement, lui montre comment rédiger un papier captivant. Elle pousse ensuite Duroy à se rendre chez Mme de Marelle tandis qu’arrive le comte de Vaudrec, ami des Forestier.
Au journal La VieFrançaise, Duroy s’étonne de trouver des femmes journalistes. Forestier l’introduit dans le bureau de M. Walter qui l’engage pour poursuivre sa série d’articles sur l’Algérie.
Duroy découvre le bonheur de lire son article dans le journal et commence à se fondre dans cette atmosphère journalistique.
Un début d’apprentissage s’opère alors mais Duroy n’évolue pas encore, il doit sans cesse faireappel à Forestier qui finit par lui refuser. Duroy doit alors se résigner à embrasser sa carrière de journaliste sans soutien extérieur.
Chapitre V
Les progrès de Duroy tardent à se faire sentir. Il se souvient alors du conseil de Mme Forestier l’incitant à aller rendre visite à Mme de Marelle. Lors de sa visite, Duroy se fait une amie, la petite Laurine, fille de Mme de Marelle. Puis c’est Mme deMarelle qui se laisse séduire par cet homme élégant.
Après un dîner chez Forestier, Duroy raccompagne Mme de Marelle et lui fait la cour. Peu après elle cède à ses avances et des rendez-vous se succèdent, chez elle, où Laurine baptise Duroy du nom de « Bel Ami », dans la triste chambre qu’il habite, puis enfin dans une garçonnière qu’elle loue pour qu’ils puissent donner libre court à leursébats.
Le peu d’argent que possède Duroy est vite dilapidé dans les plaisirs qu’offre Paris. Mme de Marelle, ayant perçu les limites financières de son amant, lui fait régulièrement don de petites sommes qu’il rechigne à accepter. Duroy doit satisfaire tous les caprices de cette femme qui lui demande de l’amener aux Folies Bergère, où Rachel, une ancienne conquête du séducteur, le reconnaît. Duroy sesauve laissant Mme de Marelle.
Chapitre VI
Duroy confesse à Mme Forestier qu’un sentiment amoureux est en train de naître à son égard. Aussitôt elle le remercie et évoque sa conception de l’amour qu’elle considère comme un danger. Mme Forestier invite Duroy à se rendre chez Mme Walter.
Duroy sait se faire apprécier de la gente féminine. La semaine suivante il devient chef des Echos, considéréscomme le noyau du journal.
C’est alors qu’il met tout en oeuvre afin de profiter de la voie qui s’est ouverte à lui et de poursuivre son but : gravir encore des échelons. Les choses s’accélèrent. Il reçoit l’invitation gratifiante des Walter, perçoit ensuite un salaire bien plus élevé. Il pense cependant toujours à ses modestes parents restés en Normandie.
Un grand dîner l’attend en compagnie...
tracking img