Bilan de l'euro 10 ans apres

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1028 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
QUEL BILAN POUR L’€URO 10 ANS APRES ?

INTRODUCTION

Le premier janvier 1999, l’Europe a effectué le passage à la nouvelle monnaie unitaire commune. Malgré le regret de l’ancienne monnaie nationale, la création de l’euro participe à un modèle humaniste et européen du développement qui se veut fondé sur un libéralisme tempéré tout en favorisant l’homme et l’initiative individuelle dansun cadre défini. Par ailleurs, la guerre des monnaies est devenue impossible en Europe du fait de l’existence de la zone euro ; Lorsqu’une monnaie est attaquée, certains mécanismes de solidarité entre pays membres se mettent alors en place.

La conception du modèle européen n’a pas uniquement pour but de rechercher le profit à tout prix mais la poursuite d’autres objectifs, commel’amélioration de la qualité de vie dans le cadre d’un développement durable. Il n’en demeure pas moins que les règles de conduite économique doivent être rigoureuses comme par exemple la limitation du surendettement par des taux d’intérêt réels positifs. C’est ainsi que l’Europe a acquis une économie plus équilibrée la rendant plus stable face à la crise économique actuelle.

Dans une première partienous traiterons de la construction difficile de l’Union Monétaire Européenne, puis dans une seconde partie nous aborderons les conséquences positives et négatives pour l’Europe et la France notamment en ce qui concerne le marché financier. Enfin, dans une troisième partie, nous évoquerons les idées fausses courantes ainsi que l’avenir prévisionnel de L’euro.

PARTIE 1/ LE CONSTAT : UNECONSTRUCTION DIFFICILE

I/ Les différentes étapes de mise en place de l’union monétaire européenne

- Après le plan Barre de 1969 qui proposait un rapprochement des politiques économiques et monétaires entre états, le plan Werner de 1971 demandait une Union Economique et Monétaire (UEM) qui signifiait une intégration monétaire des pays participant au marché commun crée par le traité de Rome en1957, mais ce fut sans lendemain.

- La création et la chute du dollar-or qui a aboutit à la fin du Système Monétaire International (SMI) de Bretton Woods.

- Les inconvénients du flottement des monnaies et nécessité d’une coordination sur le plan monétaire et plus particulièrement des maitrises de la fluctuation des monnaies européennes.

- Le serpent monétaire et son échec :▪ Une unité de compte commune

▪ Un mécanisme de stabilisation des changes

II/ Création de L’Union Economique et Monétaire

- Le rapport Delors sur l’UEM

- Le marché unique

- Le traité de Maastricht : mise en place monnaie unique avec UEM

- Les critères de convergence :

▪ Stabilité des prix

▪ Situation des finances publiques

▪ Taux dechange

▪ Taux d’intérêt à long terme

- Le nom et le sigle « euro »

- Les onze pays fondateurs

PARTIE 2/ CONSEQUENCES POSITIVES ET NEGATIVES

I/ Une nouvelle place pour l’Europe sur le marché financier

1. La domination de l’Europe sur le marché des emprunts

- Emission et encours de titres internationaux

En plus de dominer dans les émissions réalisées enEurope, l’euro a un poids non négligeable dans les émissions en Amérique du Nord et constitue une source de fonds surs d’une taille désormais supérieure à celle du dollar.

- Titrisation des créances et « subprime »

- La crise de la titrisation et du « subprime »

▪ Les conséquences financières

▪ Une faillite financière

▪ L’importance des pertes

▪ Modèle européenrepris aux Etats-Unis

▪ Taux de change des monnaies

- Variations de taux plus stables

2. Entreprises européennes en position dominante sur le marché des actions

3. Conclusion sur le marché financier

II/ Malgre des difficultes : CONSEQUENCES TRES FAVORABLES POUR L’EUROPE ET LA France

1. Conséquences en Europe

2. Conséquences en France et pour les...
tracking img