Biographie corneille

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1868 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Pierre Corneille, poète et dramaturge français né à Rouen le 06 juin 1606 et décédé à Paris le 1er octobre 1684

Fils de la haute bourgeoisie de robe, Pierre Corneille fait de brillantes études chez les Jésuites et exerce la charge d'avocat général à la table de marbre du Palais pendant vingt ans. Il se fait d'abord connaître et apprécier grâce à ses comédies tel Mélite en 1628. Il est ensuiteremarqué par Richelieu qui lui verse une pension. Cette association s'achève avec Le cid qui vaut à Corneille la gloire nationale et inaugure une série de chefs-d'oeuvre. Si Corneille a été plus tard délaissé au profit de son rival Racine, et qu'il mourut dans l'indifférence et le plus grand dénuement, il est aujourd'hui considéré comme le fondateur du théâtre classique français. Ses oeuvres austyle oratoire et limpide rassemblent des personnages héroïques exceptionnels confrontés à des situations tout aussi exceptionnelles. C'est parce que Corneille croyait en la responsabilité de l'homme que ses personnages ne sont jamais submergés par la passion mais guidés par leur raison.

Dates importantes :   

1628 : Mélite, première création et comédie
1635 : Médée, sa première tragédie1636 : L’Illusion comique (comédie)
1637 : Le Cid (grand succès)
1641 : Mariage avec Marie de Lampérière, fille d’un lieutenant avec laquelle il aura 7 enfants.
1642 : Cinna (tragédie - consécration de Corneille), Polyceute (tragédie)
1647 : Admission à l’Académie Française
1651 : Nicomède (tragédie)
1656 : Publication de la traduction en vers de l’Imitation de Jésus-Christ
1659 : Œdipe à lademande de Fouquet
1670 : Tite et Bérénice, défaite de Corneille face à Bérénice de Racine
1674 : L’échec de Suréna et Pulchérie poussent Corneille à cesser son activité d’auteur     dramatique.
1684 : Mort de Corneille

Auteur : Corneille
Titre : Fiche de lecture et résumé
Époque : 17 ième
Oeuvre dont est tiré le titre : Le cid
Le cid

Don Diègue et le comte de Gormas ont décidéd’unir leurs enfants qui s’aiment. Mais le comte , jaloux de se voir préférer le vieux don Diègue pour le poste de précepteur du prince, donne un soufflet à son rival. Don Diègue, affaibli par l’ âge, remet sa vengeance entre les mains de son fils Rodrigue qui, déchiré entre son amour et son devoir, finit par écouter la voix du sang et tue en duel le père de Chimène. Sans renier son amour, Chimènedemande la tête de Rodrigue au roi. Mais l’attaque du royaume par les Maures donne à Rodrigue l’occasion de sa valeur et d’obtenir le pardon du roi. Plus que jamais amoureuse de Rodrigue devenu un héros national, Chimène reste sur sa position et obtient du roi un duel entre don Sanche et Rodrigue. Elle promet d’ épouser le vainqueur. Rodrigue victorieux reçoit du roi la main de Chimène : le mariage seracélébré dans un délai d’un an.
Résumé par acte
ACTE I- Les amis du Comte de Gormas, réunis dans sa demeure, devisent avec lui de Rodrigue qui va, le jour même, être armé chevalier ; Chimène est là, qui se réjouit car son père est favorable à son union avec le jeune guerrier. Restée seule avec elle, l’Infante lui avoue son amour secret et sans espoir pour Rodrigue.
Devant la cathédrale deBurgos le peuple rend grâce à Dieu. Le Roi annonce la victoire sur les Maures, puis, non content d’avoir armé Rodrigue chevalier, il nomme Don Diègue gouverneur du prince héritier. Colère du Comte, soufflet, monologue de Don Diègue ("O rage, ô désespoir !"). Survient Rodrigue ; le coeur déchiré, après une apparition fugitive de Chimène, il accepte de venger son père.
ACTE II- Dans une rue de Burgos,Rodrigue erre seul, abattu ; il fait nuit. Enfin il se décide au moment où paraît le Comte ; duel. Le Comte est transpercé ; on s’empresse. Don Diègue embrasse son fils désespéré ; accourue sur les lieux, Chimène va de l’un à l’autre puis s’arrête devant Rodrigue : la pâleur du jeune homme ne laisse aucun doute. Les accents d’un Requiem montent du palais.
La foule en liesse, sur une place de...
tracking img