Biographie de tite-live

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1560 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Traduction des extraits choisis

Version latine :
In parte operis mei licet mihi praefari, quod in principio summae totius professi plerique sunt rerum scriptores, bellum maxime omnium memorabile quae unquam gesta sint me scripturum, quod Hannibale duce Carthaginienses cum populo Romano gessere. Nam neque ualidiores opibus ullae inter se ciuitates gentesque contulerunt arma neque his ipsistantum unquam uirium aut roboris fuit; et haud ignotas belli artes inter sese sed expertas primo Punico conferebant bello, et adeo uaria fortuna belli ancepsque Mars fuit ut propius periculum fuerint qui uicerunt. Odiis etiam prope maioribus certarunt quam uiribus, Romanis indignantibus quod uictoribus uicti ultro inferrent arma, Poenis quod superbe auareque crederent imperitatum uictis esse. Famaest etiam Hannibalem annorum ferme nouem, pueriliter blandientem patri Hamilcari ut duceretur in Hispaniam, cum perfecto Africo bello exercitum eo traiecturus sacrificaret, altaribus admotum tactis sacris iure iurando adactum se cum primum posset hostem fore populo Romano. Angebant ingentis spiritus uirum Sicilia Sardiniaque amissae: nam et Siciliam nimis celeri desperatione rerum concessam etSardiniam inter motum Africae fraude Romanorum, stipendio etiam insuper imposito, interceptam.

Ceterum ex quo die dux est declaratus, uelut Italia ei prouincia decreta bellumque Romanum mandatum esset, nihil prolatandum ratus ne se quoque, ut patrem Hamilcarem, deinde Hasdrubalem, cunctantem casus aliquis opprimeret, Saguntinis inferre bellum statuit.

Traduction personnelle :
Au début de cettepartie de mon travail, qu’il me soit permis de dire pour commencer le début de l’ensemble tout entier (du livre) ce que la plupart des écrivains annoncent, que la guerre que j’ écrirai  est la plus mémorable de toutes, celle qu’ Hannibal chef carthaginois porta au peuple romain. « De fait jamais deux cités puissantes ne portèrent les armes entres elles pour les richesses des cités et du peuple.Jamais ceux-ci ne furent avec autant de force ou de vigueur et vraiment pas sans connaissance de l’art de la guerre mais avec l’expérience qu’avait conférée la première guerre punique, et tellement le destin de la guerre fut varié et incertain que Mars fut et ils furent de cette sorte plus près du péril que ceux-ci qui ont vaincus ». Les haines furent même presque plus grandes que les forces, lesromains s’indignaient (du fait) que les vaincus portaient les armes contre les vainqueurs, les carthaginois (du fait) qu’ils jugeaient les commandements imposées aux vaincus orgueilleux et cupides. La rumeur est même, qu’Hannibal à peine âgé de neuf ans, flattait de manière enfantine son père Hamilcar afin qu’il soit conduit en Espagne. La guerre d’Afrique ayant été achevée, il allait faire traverserson armée et fit un sacrifice

avec (Hannibal). Il fut approché de l’autel, touchant le sacrifice, on le força à jurer sur la loi de devenir dès qu’il le pouvait l’ennemi du peuple romain. La perte de la Sicile et de la Sardaigne tourmentait de façon énorme les orgueils d’hommes : en effet, la Sicile ayant été concédée trop vite à cause du désespoir des évènements et la Sardaigne au milieu destroubles de l’Afrique ayant été enlevée par la tromperie romaine qui imposa même un impôt.

Du reste, le jour où il fut proclamé général, l’Italie fut voulue comme sa province et la guerre fut mandée aux Romains. Il pensait qu’il ne fallait rien attendre de sorte que lui aussi tel son père Hamilcar et ensuite tel Hasdrubal, tardant quelque malheur le tuerait, il décida donc de porter la guerreà Sagonte.

Grammaire :

- Licet praefari …scripturum : qu’il me soit permis de dire … que j’écrirai : P2 infinitive, le participe futur étant utilisé pour la concordance des temps
- Hannibal duce : Hannibal chef : abl absolu sans verbe
- gentesque et gentes : et du peuple
- ut propius periculum fuerint qui uicerunt : ils furent de cette sorte plus près du péril que ceux-ci...
tracking img