Biographie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (463 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
François Noël, dit Gracchus Babeuf (1760-1797)

1. Sa vie et ses combats menés
Une jeunesse rythmée entre le travail de notaire et la lecture de Rousseau
. 23 novembre 1760 : naissance àSaint-Quentin (Somme).
. 1781 : Exerce à Roye (Somme) comme géomètre et commissaire à terrier.
. Inspiré par la lecture de Rousseau, il constate les conditions de vie très dures de la majorité de lapopulation.
. 1789 : Publication du Cadastre perpétuel.

La période révolutionnaire
. Mars 1789 : participe à la rédaction du cahier de doléances des habitants de Roye.
. 1790 : Lutte contre lesimpôts indirects, il est arrêté et emprisonné puis libéré grâce à la pression du révolutionnaire Jean-Paul Marat.
. 1793 : Rompt avec le catholicisme.
. Mai 1793 : prend parti pour les jacobins, ilsoutient les revendications des sans-culottes.
. 3 septembre 1794 : adhère au club de discussion de sans-culottes.
. Il se fait appeler Gracchus, en hommage aux Gracques, initiateurs d’une réforme agrairedans la Rome antique.
. 1 prairial an III : prit une part active à l’insurrection.
. Création de la « Conjuration des égaux ». Le but est de continuer la Révolution et d’aboutir à lacollectivisation des terres et des moyens de production, pour obtenir « la parfaite égalité » et « le bonheur commun ».
. Accusé de complot, essaya de se suicider dans le prétoire.
. 27 mai 1797 : Il estguillotiné à Vendôme

2. L’idéologie de Babeuf
Postérité
Babeuf a créé un courant politique, le babouvisme, revendiquant l’égalitarisme. Son courant politique peut être considéré également commeprécurseur du communisme, et en la Conjuration des Égaux, « le premier parti communiste ». Il est donc considéré comme le premier véritable militant communiste.

3. Quelques citations
. « La propriété estodieuse dans son principe et meurtrière dans ses effets. »
. « Si le peuple est souverain, il doit exercer lui-même tout le plus qu'il peut de souveraineté » (Journal de la confédération, prison...
tracking img