Bonheur selon pascal

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (543 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Pascal est un philosophe du 17eme. Il est l’auteur de l’ouvrage Les Pensées, ce livre a pour but de faire l’éloge de la religion chrétienne. Pascal fait aussi une reflexion sur le bonheur, maisd’après lui l’homme peut il trouver le bonheur lui-même ? Nous étudierons tout d’abord la définition du bonheur selon Pascal puis nous verrons la place de Dieu dans l’existence de l’homme et enfin le rôle dudivertissement.
Qu’est ce que le bonheur selon Pascal ? Pour Pascal le bonheur n’éxistait que du temps d’Adam et Eve dans le jardin d’Eden, avant la chute. Le vrai bonheur c’est Dieu.De plus pourPascal la notion de bonheur est liée à celle de vérité, être heureux signifie être dans le vrai. Dieu est la seule vérité. Pour y accéder la grace est nécessaire. Ainsi l’homme ne peut être heureux qu’àtravers Dieu. Mais l’homme la plupart du temps refuse cette vérité et choisit de vivre dans l’illusion et le paraître. Cela le détourne de son véritable but et les apparences lui donnent des « fauxbesoins » car l’homme a tout ce dont il a besoin pour être heureux. L’homme a peur de la mort il est incapble de regarder cette fatalité en face. Pascal écrit « Tout le malheur des hommes vient d'uneseule chose qui est de ne pas savoir demeurer au repos dans une chambre », l’homme ne peut penser à son caractère ephémère ainsi il fait tout pour ne pas y penser d’où les divertissements qui sont làpour là pour l’occuper et l’empecher de penser à sa condition. Mais, il se trompe en recherchant le bonheur dans les soi-disant plaisirs de la vie, alors qu'il devrait consacré sa vie à dieu. Pascalillustre ses dires avec l’exemple du roi : le roi est celui qui est envié de tous, il est celui qui a « tout » mais même cet homme recherche dans le divertissement une façon d’échapper à la peur de lamort, sans eux il deviendrait le plus faible et le plus malheureux des hommes : « De sorte que s'il est sans ce qu'on appelle divertissement, le voilà malheureux, et le plus malheureux que le...
tracking img