Bonjour

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (472 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Chère mère,
Je t’écris cette lettre en automne 1765 pour vous renseigner sur mon voyage et ma nouvelle vie dans le nouveau monde, J’ai voyagé pendant trois semaines en mer. J’étais situé dans uncabinet respectable comme vous leur avez bien indiqué. Lors de la dernière semaine plusieurs de nos esclaves sont morts dut à la maladie, je fus apeuré de cette nouvelle. En arrivant au port deQuébec, je fis accueillis par mon futur mari Jean-Louis qui soit dit en passant est un fort bel homme, il est propriétaire de plusieurs terres dans la ville de Montréal. Alors, nous avons parcouru lesterres pendant presque deux semaines jusqu’à Montréal où j’ai resté chez la sœur de Jean-Louis jusqu’au printemps en attendant mon mariage. Nous célébrèrent nos noces et je fis rapidement enceinte d’unpremier garçon nommé Gustave. La ville était en reconstruction dut a la guerre de sept ans donc, cela a fallu beaucoup de temps à m’adapter a cette nouvelle condition de vie. Le paysage, leshabitants non cultivés, tout était différent de la France, il me prit un certain temps avant d’apprécier ce pays magnifique. Mais ce fut mon premier hiver qui me perturba le plus car, en France latempérature ne se rapproche pas le moins du monde de celle de la Nouvelle-France. Heureusement que mon mari avait plutôt une

bonne relation avec les Indiens car, ceux-ci nous fournissait en fourrures quinous gardait tous bien au chaud. La situation politique dans le pays était assez incertaine, car la guerre n’était pas officiellement fini jusqu’en 1763 ou le traiter de Paris à été signé quistipula la possession de la Nouvelle-France à la Grande-Bretagne. Ce traité nous donna le droit de pratiquer notre langue et notre religion propre ce qui nous rassura tous. Alors, la relation avec lesanglais était de plus en plus tendue dans toute la Nouvelle-France. Ceux-ci ne nous traitaient pas comme leurs égales. Bref, la situation n’est pas la meilleure avec ces britanniques. Nous verrons ce...
tracking img