Burnout

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 17 (4202 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le burn-in et le burn-out

Par Evelyne Josse, psychologue et psychothérapeute (hypnose, thérapie brève, EMDR, EFT), superviseur de psychothérapeutes, consultante en psychologie humanitaire, www.resilience-psy.com, 2008

Tables des matières

Introduction 2

LE BURN-IN 2

LE BURN-OUT 3

ESSAI DE DÉFINITION 4

Les 3 dimensions du burn-out 4

Les stades du burn-out 6

Les facteursfavorisant le burn-out 7

Introduction

Depuis longtemps, les effets néfastes du travail sur la santé sont l’objet de réflexion[1] mais il faudra attendre la deuxième moitié du 20ième siècle pour qu’ils deviennent une réelle préoccupation. Le phénomène connaîtra son véritable essor dans les années ’70. Cliniciens et chercheurs se penchent alors sur le syndrome d’épuisement professionnel etl’érigent en entité clinique. L’intérêt pour ce phénomène émerge soudainement et se manifeste simultanément sur plusieurs continents. Aux Etats-Unis, Freudenberger, le premier à le décrire, le nomme « burn-out ». Ce terme se répand et devient rapidement populaire tant en Amérique qu’en Europe. Depuis peu, on distingue une phase préliminaire au syndrome de burn-out : le burn-in.

Parallèlement, auJapon, en 1969, le décès subit d’un employé de 29 ans au sein de son service attire l’attention sur les méfaits de la surcharge de travail. L’incapacité professionnelle et la mort brutale de cadres et d’employés de bureau suite aux accidents cardio-vasculaires[2] imputables à une charge de travail excessive ou à un stress important suscitent depuis un intérêt croissant. En 1982, trois médecins,Hosokawa, Tajiri et Uehata, donnent une description détaillée de ce syndrome qu’ils nomment le « Karoshi »[3] (過労死, mort par le travail).

Le burn-in et le burn-out découlent de l’épuisement des mécanismes d’adaptation au stress subi dans le cadre du travail. Cet épuisement affecte généralement les professionnels impliqués dans des relations interpersonnelles (notamment, dans les relations d’aide), lescadres qui assument la responsabilité de ressources humaines et les personnes qui poursuivent des objectifs difficiles à atteindre[4].

Le burn-in

En langue anglaise, dans le domaine de l’art, « burn-in » signifie surexposer des parties de clichés photographiques. En informatique, ce terme désigne le processus visant à tester, avant leur mise en service, la résistance des élémentsinformatiques sous une tension et une température supérieures à la normale.

Le burn-in constitue la première phase de l’épuisement professionnel et précède l’étape ultime, le burn-out. Il se manifeste principalement par du « présentéisme » (en anglais, presenteeism). Ce terme est apparu en 1994 et est attribué au psychologue Cary Cooper, alors professeur du département « organizational management » de laManchester University. « Présentéisme » s’oppose à « absentéisme » et désigne une présence abusive sur le lieu de travail menant à un état pathologique de surmenage. Le travailleur en burn-in est à son poste malgré des problèmes de santé physique ou mentale qui devraient l’en tenir à l’écart (rhume, grippe, allergies, dépression, asthénie, arthrite rhumatoïde, dorsalgies, céphalées, troublesgastro-intestinaux, hypertension, difficultés majeures dans la vie privée, etc.). Il est physiquement présent mais démotivé, fatigué, peu productif et souffre de somatisations diverses.

La précarité (crainte de perdre son emploi et/ou sa source de revenu), la surcharge de travail, le besoin d’être reconnu par ses collègues ou ses supérieurs ainsi que la culture d’entreprise valorisant à outrance laperformance, la résistance au stress, l’endurance et le courage, etc. sont au nombre des facteurs qui induisent le phénomène.

Le burn-out

Le mot « burn-out » vient de l’anglais « to burn out » qui signifie « se consumer » (par exemple, à la forme passive, to be burnt out, être détruit par le feu), brûler jusqu’au bout (pour une bougie), s’éteindre, claquer, griller (pour une lampe). Ce...
tracking img