Candide ou l'optimisme par ouissam

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2781 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
“Il y a chez Voltaire le besoin de bouffonner quand il parle de choses sérieuses… et ce n’est pas nécessairement par démission: souvent c’est plutôt par crainte de l’emphase, ou par un mélange de pudeur et d’humour".(A.Delattre) Commentez.

Tout nouveau dans son genre, l’œuvre de Voltaire, Candide ou l'Optimisme s’affiche en apparence comme un conte ordinaire classique or il y a dans ce livre,un aspect romanesque et philosophique digne de l’auteur. Ce texte engagé publié en 1759 mène à travers le génie de Voltaire un fameux combat contre le dogmatisme religieux et social de la France du XVIIIème.
Ainsi, Voltaire choisit Candide comme héros pour détruire le ridicule d’une théorie préétablie à cette même époque qui est l’optimisme de Leibniz. Sont tournés au ridicule cet optimismeinfondé et les injustices de ce monde. C’est ainsi que l’auteur bouffonne des sujets délicats d’une société subjuguée par l’iniquité. Nous verrons dans une première partie les enjeux de l’auteur par rapport à cette œuvre, puis les procédés que Voltaire utilise pour arriver à ses fins et enfin nous analyserons comment ce dernier réponds à l’optimisme.

Il convient de définir en premier lieu, cequ’est le conte philosophique, et plus particulièrement, ce que représente ce genre littéraire dans la littérature française. Voltaire en est l’essence, et ils se feront de plus en plus rares au fil du temps. Ce sont avant tout des œuvres engagées, comme la majorité des œuvres des Lumières, l’objectif de ces contes est simple, instruire et plaire. Une autre particularité est la succession des évènementsqui sont précipités et qui ne respectent pas la chronologie classique des contes et cela afin de promouvoir des situations à portée philosophique à travers lesquels l’auteur pourra tirer des leçons. Ces situations reflètent de près l’actualité de l’époque comme par exemple le tremblement de terre de Lisbonne (Chapitre Cinquième), ou encore les salons de Paris, la guerre de sept qui a débuté en1756. Ainsi Voltaire fait en sorte d’ancrée le conte dans la réalité afin d’en tirer profit à des fins philosophiques. Il met en exergue ses positions vis-à-vis de la religion, du socio-politique et la philosophie de l’époque grâce à des épisodes inspires du réel mais aussi à travers des récits utopiques (Eldorado, Chapitre Dix-Septième) Le choix de ce genre permet d’échapper aux censures fréquentesde l’époque mais surtout d’avoir la possibilité de critiquer tout et n’importe quoi. Les problèmes qui y sont traités ont généralement une portée universelle, et sont donc presque intemporels. Les registres prédominants de ce genre d’œuvres sont principalement l’humour et l’ironie, c’est ce que l’on retiendra dans Candide ou l’Optimisme. On retiendra également un mélange de ton sérieux etdistrayant. Le conte philosophique est court et condensé lésant ainsi le superflu et reprends des thèmes récurrent chez Voltaire comme l’injustice, l’intolérance ou encore le fanatisme et l’hypocrisie.

Pour ce qui est de la philosophie, l’œuvre baigne dans un pessimisme rarement excessif. Cet équilibre tout de même penchant entre optimisme et pessimisme définit la philosophie de Voltaire sanstoutefois la rendre explicite. A travers les réflexions métaphysiques du personnage et de ses observations, le lecteur en vient peu à peu à déterminer une balance mettant en évidence le ridicule de l’optimisme démesuré leibnizien pour qui, rappelons-le, rien n’arrive dans le monde sans cause disposée à produire cet effet, concept de « raison suffisante ». C’est en faisant une habile caricature del’Optimisme de Leibniz que Voltaire en dénoncera ces faiblesses et ses bases fragiles, le tout en soulevant l’amusement du lecteur. Pangloss, le précepteur de Candide, qui initie cette philosophie se retrouve tourné au ridicule, lui ainsi que sa théorie du « meilleur des mondes possibles ». Tout se joue là-dessus, Voltaire manie tous les procédés possibles afin d’humilier son adversaire, et ce par le...
tracking img