"Ce que dit elsa", aragon, 1942

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1115 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 octobre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Éléments de l’introduction

* Aragon, poète français XXè siècle. Poésie engagée, Résistance. Surréalisme, donc renouvellement fond et forme ; Aragon conserve une partie des traditions.
* XXè siècle, Cantique à Elsa, 1942 ; "Ce que dit Elsa". Elsa, la bien-aimée du poète (E. Triolet/L. Aragon), s’adresse à lui. Elle affirme son amour, lui aussi ; elle évoque la nécessité del’engagement, d’abord en tant que condition sine qua non de son affection, ensuite en tant que moyen de donner un sens à sa vie et d’agir. Évocation du prolétariat (PCF), des victimes de la guerre (2de Guerre mondiale) et des amis disparus (Résistance).
* Engagement + lyrisme, complémentaire et pas contradictoire ; mêlés.

Développement

I. Fonction d’engagement

1. Engagement nécessaire,indispensable

* amour résultat de l’engagement : répétition d’une subordonnée conditionnelle, impératif, subjonctif, « il faut que » ; question rhétorique sur la nécessité de l’engagement v.16, réponse v. 17 à 20 ; vocabulaire imagé d ‘engagement, avec métaphores.

2. Porte-parole des malheureux

Deux catégories de malheureux défendues par le poète :

* Prolétariat (cf. engagementcommuniste d’Aragon) : assimilation de l’intellectuel avec l’ouvrier, V. 4 ; métaphore filée ouvriers-oiseaux ; v.14, allusion au travail de nuit avec opposition « noir »/« point du jour ».
* Victimes de la guerre, camps concentration/travail : référence v. 15, allusion religieuse ; métonymie « cuivres » pour musique de guerre.
* Description d’un camp ou d’une usine, v. 11 à 15 : chp lexicaldouleur ; gradation, v. 12 ; insistance avec parallélisme de construction « où l’on », accumulation avec « comme » sous-entendu ; rythme ternaire, lancinant ; niveau de langue familier.
* Vie : généralisation avec la périphrase « ceux dont tu rêves souvent » ; v. 6 à 8, métaphore filée vie-feuilleton journalistique, opposition « ton » et « nos » pr caractériser le rôle du poète.

3. Réconfort* Images et métaphores : chp lexical espoir et victoire ; chp lexical de la soif avec termes mélioratifs ; chp lexical communication n avec « parler », « chanter » ; chp lexical vie avec « veines » et « sang » ; futur possible ds la métaphore vie/feuilleton ; antithèse humain/guerre avec « voix humaine » et « cuivres », métonymie ; opposition « espoir » et « lieux sans amour » ; v.13-15,accumulation qui devient une gradation dans le réconfort, avec matériel -> immatériel et absolu : « air murmuré » -> « café » -> « ami ».
* v. 23 : homonymie « ver » et vers poétique ; opposition de la vie (« ver vivant ») sous sa forme la plus minuscule, voire méprisable, et de la mort (« chrysanthème » symbolique), désespoir mais associée souvenir et célébration = 2 interprétations : la mortlaisse place à l’espoir malgré tout, le sacrifice de l’engagement au respect, en opposition à la collaboration et la soumission ( ?) OU dans la mort elle-même il reste la vie et l’espoir.
* => réconfort = espoir ; symbolisme.
* v. 25 : futur de l’indicatif avec dernier mot du poème, « viendra », associé avec présent de l’indicatif de « marie » = gradation ; chp lexical amour et espoir de« soleil », « marie », « amour » ds un même vers ; « marie », idée d’engagement ; opposition termes connotés malheur et obscurité du poème (« nuit ») avec dernier vers (« soleil ») ;

II. Fonction lyrique

1. Exprimer des sentiments

* Amour : répétition « si tu veux que je t’aime », introduction et conclusion qui cadrent le poème ; jeu des pronoms et des points de vue, avec prise deparole variable et différentes interprétations possibles, notamment vers 21 à 25 à cause de l’absence de ponctuation => une seule pensée pour deux, symbiose et fusion ; chp lexical de l’amour v. 25.
* Affection et amitié : opposition amitié et douleur v. 15 ; v. 16 à 20, amis perdus avec chp lexical de la pensée (« rêve », « souvenir »), évolution désespoir et culpabilité à espoir et...
tracking img