Cid de corneille

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2028 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
{draw:frame}Fiche de lecture
Le Cid de Corneille
`Le titre de l’œuvre est le Cid, l’auteur est Corneille. dont la première représentation eut lieu en décembre `[1636](http://fr.wikipedia.org/wiki/1636_au_th%C3%A9%C3%A2tre).
`Pierre Corneille né à`[`Rouen`](http://fr.wikipedia.org/wiki/Rouen)`le`[`6`](http://fr.wikipedia.org/wiki/6_juin)``[`juin`](http://fr.wikipedia.org/wiki/Juin)` `[`1606`](http://fr.wikipedia.org/wiki/1606)`. Aîné des six enfants d’une famille aisée de magistrats rouennais, Pierre Corneille entame en 1628 une carrière d’avocat. En 1629, un chagrin amoureux le conduit à écrire ses premiers vers, puis sa première comédie, Mélite. Avec les pièces qui suivront : Clitandre, la Veuve, la Galerie du Palais, la Suivante, la Place Royale, Médéeet l’Illusion comique, apparaît un nouveau style de théâtre où les sentiments tragiques sont mis en scène pour la première fois dans un univers plausible, celui de la société contemporaine.
Corneille, auteur officiel nommé par Richelieu, rompt avec ce statut de poète pour écrire des pièces exaltant la haute noblesse (Le Cid), rappelant que les hommes politiques ne sont pas au-dessus deslois (Horace), ou montrant un monarque cherchant à reprendre le pouvoir autrement que par des représailles (Cinna).
En1647il est élu à l’Académie française.De1643à1651, après la mort de Richelieu, et durant la période de la Fronde, la crise que traverse la France se retrouve dans l’œuvre de Corneille : il règle ses comptes avec Richelieu dans la Mort de Pompée, donne une tragédie de laguerre civile et développe le thème du roi caché, Don Sanche et Andromède, s’interrogeant sur la nature même du roi, subordonné aux vicissitudes de l’Histoire, en lui faisant ainsi gagner en humanité.
À partir de1650, ses pièces ne fonctionnent plus, et il cesse d’écrire pendant plusieurs années après l’échec de Pertharite. L’étoile montante du théâtre français est alors Jean Racine dont lesintrigues misent plus sur le sentiment et apparaissent moins héroïques et plus humaines. Corneille continue à innover en matière de théâtre jusqu’à la fin de sa vie, en montant ce qu’il appelle une « pièce à machines » (la Toison d’or), et en s’essayant au théâtre musical (Agésilas, Psyché). Il aborde aussi le thème du renoncement, à travers l’impossibilité d’être roi avec le droit au bonheur(Sertorius, Suréna). La comparaison avec Racine l’a désavantagé lorsque les deux auteurs avaient produit, presque simultanément, sur le même sujet, Bérénice (Racine) et Tite et Bérénice (Corneille).
À la fin de sa vie, la situation de Corneille est telle que Boileau demande pour lui une pension royale qu'il obtient de Louis XIV. Corneille meurt à Paris le 1er octobre 1684.L’œuvreétendue et riche de Corneille a donné naissance à l’adjectif « cornélien », dont le sens est aujourd’hui particulièrement galvaudé puisqu’il désigne à la fois :
- La volonté et l’héroïsme
- La force et la densité littéraire
- La grandeur d’âme et l’intégrité
- Une opposition irréductible entre deux points de vue `
`La pièce se déroule dans trois endroits différents : la placepublique, le palais du roi et la maison de Chimène. Corneille a donc dévié la règle qui préconise le choix d’un lieu unique.L’action occupe sensiblement vingt-quatre heures : Le premier et le deuxième jour.la pièce se déroule, en Espagne dans le royaume de Castille à Séville(Burgos) au XVème siècle.`
Chimène et Rodrigue alias le Cid
`Ils ont environ vingt ans.Les coutumes de lanoblesse, au Moyen Age, époque où se situe l'action, nous obligent à le penser : Chimène n'est pas encore mariée, et « on n'a jamais vu » Rodrigue « les armes à la main ». Chimène, fille d'un grand comte d'Espagne, a reçu une éducation rigoureuse. Elle est encore sous la garde d'une gouvernante, Elvire, à qui elle se confie et demande conseil. Mais, quoiquematernédans sa maison, elle n'est...
tracking img