Commedia dell arte

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2146 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Exposé

La Commedia dell'arte

Et ses personnages

La commedia dell’arte est une forme de comédie populaire, qui est apparue vers 1550 en Italie. Le premier contrat que l’on ait trouvé date de 1545, et atteste de la présence d’une troupe à Padoue (plaine du Pô, nord de l’Italie, voir carte ci-dessus). Mais la commedia dell’arte remonterait en fait au Moyen-Âge, à l’époque où l’on joue desfarces dans les divers dialectes des régions d’Italie. C’est un divertissement pour le grand public. Ces troupes se composent d’acrobates, de ménestrels, de comédiens qui ont choisi de rompre avec le texte écrit, en utilisant simplement un canevas (Un canevas est une sorte de synopsis).
A partir d’une intrigue simple, ils improvisent des comédies mêlées de chants, de danse, d’acrobaties, àtravers des personnages stéréotypés et des situations burlesques. A l’exception des rôles amoureux, tous les acteurs portent des masques. Ces troupes itinérantes composées de 10 à 20 acteurs, partant de l’Italie, parcourent tout l’Europe. Leur succès est immense.
Dans les années 1600, les gouvernements espagnols et français essayèrent de censurer ce répertoire, mais ce comique finit par s’intégrerau fur et à mesure dans les formes de théâtre "nobles". On voit nettement son influence dans les comédies de Molière (Les Fourberies de Scapin) et de Marivaux (Arlequin poli par l’amour).
En Italie, Carlo Gozzi et Carlo Goldoni rivalisèrent pour faire revivre la commedia au XVII ème siècle, sans trop de succès.
La commedia dell’arte a influencé d’autres formes de théâtre, notamment la comédieallemande, espagnole ou d’Europe centrale, l’arlequinade anglaise, la pantomime française, les représentations de marionnettes (notamment Guignol), jusqu’aux prestations des grands comiques du cinéma muet, comme Chaplin.

Ingéniosité, naïveté, ruses et travestissements sont les principaux ingrédients de la commedia dell'arte, qui a remporté un vaste succès en Europe, du XVIe au XVIIIe s. Connuejusqu'au XVIIIe s. sous le nom de « comédie d'histrions », « comédie improvisée » ou « comédie à l'impromptu ».
Les gestes et le jeu corporel, qui priment sur le texte et le décor, s'accompagnent de dialogues pour une large part improvisés sur un canevas. En fait, il semble que les comédiens aient appris par cœur des pans entiers des scénarios issus de nouvelles, de comédies antiques et d'œuvreslittéraires relatant des faits historiques. Certains de ces textes furent publiés pour la première fois en 1611, c'est-à-dire un siècle après l'émergence du genre : ils s'articulent autour de situations conventionnelles, qui aboutissent immanquablement à un dénouement heureux. Les mariages contrariés, mais inévitables, et l'éternel conflit des générations, qui en constituent les thèmesprincipaux, servent de prétextes à des échanges vifs, à des propos souvent obscènes et à des scènes de bastonnade.
Pour raviver l'attention du public, le spectacle était ponctué de lazzi, intermèdes comiques sans rapport avec l'intrigue (par exemple, un comédien faisait semblant d'attraper des puces et de les manger). Des numéros de danse et d'acrobatie ainsi que des morceaux de musique vocale etinstrumentale étaient appelés également à placer la pièce, généralement précédée d'un prologue et coupée d'entractes, dans un climat d'allégresse et de gaieté.
Le côté  comique (de ce théâtre) réside dans les ridicules ou les monstruosités de la nature, dans les visages déformés, les nez caricaturaux, les fronts pointus, les crânes chauves, les longues oreilles, les jambes torses.
Ces défautspeuvent être reproduits au moyen de masques ou par l'art, et sont aussi risibles lorsqu'ils sont copiés, qu'ils sont tristes et pitoyables dans la vie. Tout est donc dans le jeu et les subtilités de l'apparence: la base de ce théâtre, c'est la caricature populaire.
       Cela explique son succès. Il faut ajouter en outre que la Commedia dell’arte reflétait en les exagérant les ridicules et les...
tracking img