Commentaire compose, on ne badine pas avec l’amour, musset 

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1082 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
COMMENTAIRE COMPOSE, ON NE BADINE PAS AVEC L’AMOUR, MUSSET 

Poète, romancier et auteur dramaturge, Alfred de Musset écrit en 1834 On ne badine pas avec l’amour. Dans cette pièce, Perdican et Camille, devenus adultes, se retrouvent après dix ans de séparation. Perdican, amoureux de Camille depuis son plus jeune âge, tente de la séduire, cependant celle-ci, élevée au couvent, n’est pas prête àcéder. Dans la scène 3, Perdican, sachant qu’il est espionné par Camille, décide alors de faire la cour à Rosette afin de la rendre jalouse. Comment cette scène met-elle en valeur le jeu de l’amour ? Dans un premier temps, nous verrons la manipulation réussie, puis l’expression de la déception amoureuse et enfin l’exaltation romantique de l’amour.

L’extrait de cette pièce de théâtre présenteune manipulation réussie. Tout d’abord, celle-ci est visible à travers plusieurs signes. La phrase « Monsieur le docteur, je vous aimerai comme je pourrai. », prononcée par Rosette, montre que Perdican l’a persuadée de son amour. L’un des signes les plus important de cette manipulation réussie est que Perdican se fait écouter par Camille. En effet, celle-ci l’espionne et ses apartés manifestentsa surprise et sa curiosité comme le montrent les phrases « Que veut dire cela ? Il la fait asseoir près de lui ? Me demande-t-il un rendez-vous pour y venir causer avec une autre ? Je suis curieuse de savoir ce qu'il lui dit. », « Il a jeté ma bague dans l'eau. ».
A travers cette scène, on apprend également les causes de cette manipulation. Tout d’abord, Perdican a une supériorité évidente surRosette. En effet, celle-ci est surtout sociale puisque Rosette est une jeune paysanne et Perdican un aristocrate. On remarque que Rosette le vouvoie comme le montre la phrase «Vous me donnez votre chaîne d'or ? » et que Perdican la tutoie : «Sais-tu ce que c'est que l'amour, Rosette ? ». Perdican est également supérieur par son âge ainsi que le suggère la phrase «donne-moi ton cœur, chère enfant »puis par sa culture puisque celui-ci travaille dans la médecine comme le montre le terme « Monsieur le docteur ». Perdican est également très éloquent. En effet, il sait flatter Rosette ainsi que le montrent les termes laudatifs « tes beaux yeux », « ton joli visage », « te voilà jeune et belle ». Celui-ci lui donne des gages de son amour comme le montrent les expressions « voilà le gage de notreamour.», « Il lui pose sa chaîne sur le cou.», « Vous me donnez votre chaîne d'or ? ».
Cette manipulation est une ruse à l’égard de Camille, c’est un piège prémédité ainsi que l’indique la didascalie « à haute voix, de manière que Camille l'entende. ». Cette manipulation est un succès pour Perdican qui parvient même à y exprimer sa déception amoureuse.

A travers cette manipulation, Perdicanexprime sa déception amoureuse envers Camille. Tout d’abord, ces reproches sont un défi lancé à Camille. Perdican, sachant qu’il est écouté de Camille, exhibe son amour dès la première réplique comme le montre la phrase « Je t'aime, Rosette !». Celui-ci exhibe également l’image du couple à travers l’emploi du pronom de la deuxième personne du pluriel « nous » : «approchons-nous », « nousreparaissons », « Nous vois-tu tous les deux » ainsi que par des adjectifs possessifs et des pronoms de première et deuxième personne du singulier dans pratiquement chacune de ses phrases : « nos beaux jours passés », « notre amour », « prends ta part de ma vie nouvelle. » De plus, Perdican va même jusqu'à abandonner le gage qui le liait à Camille. Il jette sa bague en citant son nom ainsi que le montrentles phrases « Il jette sa bague dans l'eau », « C'était une bague que m'avait donnée Camille.».
De plus, Perdican adresse également des reproches à Camille. Pour cela, il a recours à un double langage. En effet, le terme « Toi seule au monde tu n'as rien oublié de nos beaux jours passés ; toi seule tu te souviens de la vie qui n'est plus » sous-entend que Camille n’a pas ce mérite. Pour...
tracking img