Commentaire de freud

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1403 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Commentaire de texte de Freud

Ce texte est le chapitre 6 de son recueil «  L’avenir d’une illusion » écrit en 1927.
Les philosophes des Lumières avaient comparé la religion à une erreur de jeunesse de l'humanité, erreur qui serait corrigée dans le futur. Pourtant la religion est toujours présente, elle occupe toujours une place importante dans nos sociétés contemporaines. Cette explication dela religion comme erreur semble ne pas être valide, c'est pourquoi des philosophes tels que Marx ou Spinoza ont qualifié la religion d'illusion. Dans ce texte, Freud explique l'origine de la religion et son impact sur les hommes, et il justifie ce terme d'illusion. L'homme a-t-il besoin de croire et pourquoi ? D'où proviennent les illusions religieuses ?
Dans ce texte, Freud nous fait part deson opinion selon laquelle la religion n'est qu'une illusion. Puis il explique l'origine de ses illusions dans l'enfance. Enfin, il critique le fait que la religion ne règle pas tous les problèmes des hommes alors qu'elle se proclame source de bonheur et de réconfort pour les hommes.

En réalité, c’est vrai qu’on peut dire que la religion ne tire pas sa force de leurs croyances pour nous leshommes mais de nos désirs qui sont souvent lorsque divers problèmes ou mêmes dans nos rêves comme il le dit « elles sont des illusions, la réalisation des désirs les plus anciens, les plus forts, les plus pressants de l’humanité » montre bien que sa pensée est différent de la religion en elle-même. Une personne qui se fait des illusions peut même parfois réussir à la rendre réels ou la satisfaire.Cependant, certaines illusions sont tellement irréalisables qu’elles relèvent d’idées délirantes contrairement opposées aux discours rationnelles de la religion qu’on pourrait croire. Alors, beaucoup de gens croient en cette religion toute puissante par croyances mais aussi d’autres y croient juste par respect de la famille qui elles y croient. Cette religion vient du fait qu’on y croit énormémentpour tout (bonheur, santé, argent…) alors qu’au final non Dieu ne nous amènera rien si ce n’est qu’un moment d’espérance et c’est bien ce que dit Freud qu’elle est crée que par nos désirs et non par la réalité des choses. Qui peut prouver que cette religion est réelle et par quels moyens ?
La science ? A ce que l’on en sait aujourd’hui, en aucun cas elle ne peut dire que la religion est bienréelle et crée par elles-mêmes. Alors on peut pas dire que Freud est anti-religion, mais essaye de nous prouver par sa morale que la religion est fondé que sur notre propre raison et désirs et que c’est grâce à nous qu’elles continuent à s’éveiller et par aucun autre moyen et qu’il faut pas croire en tout ce qu’elle pourrait nous faire croire car on risquerait de faire des choses ou de dire deschoses que ne se réaliseront jamais jusqu’à des choses insancées.

On sait que l’enfant a un besoin vital au sens d’être protégé. La détresse infantile correspond au désarroi de celui-ci face au monde qu’il l’entoure qu’il ne connaît pas et qu’il ne comprend pas. De toute façon, l’enfant est trop faible pour survivre seul sans modèle. Donc c’est pour cela qu’il doit être entouré afin de garantirsa santé, sa protection et son épanouissement.
Cette origine comme le répète Freud vient du côté paternel lorsqu’il parle du besoin infantile. C’est vrai lorsqu’on est petit, on dit souvent que Dieu existe et qu’il est capable de pleins de choses. Lorsqu’un père raconte souvent cela à son fils cela rend le père encore plus puissant auprès de son fils et le satisfait lui-même « besoin auquel lepère a satisfait ». Même aujourd’hui dans diverses écoles le catéchisme est devenu obligatoire même à ceux qui ne désire pas se rapprocher de la religion et cela incite donc les enfants avec divers moyens de croire en cette religion et les parents n’y peuvent plus grand-chose. Ces dès le plus jeune âge que la religion donne le tempérament pour les jeunes plus tard, l’éducation religieuse se...
tracking img