Commentaire de monsieur prudhomme verlaine

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1161 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le texte que nous allons étudier fait partie du recueil des poèmes saturniens écrit par Verlaine. Publié en 1866, ce poème satirique dresse ici le portrait caricatural du bourgeois et les mœurs sociales de l’époque. Poète français du XIX° siècle, il est lui-même issu de la petite bourgeoisie, pourtant il ne s’identifie pas au portrait caricatural qu’il fait du bourgeois mais à celui du poète.Le portrait du bourgeois est dépeint dans un sonnet où l’ironie et la caricature le tourne
en dérision.
Notre étude se consacrera au bourgeois type, puis nous verrons le caractère ironique et comique qu’emploie Verlaine et enfin la place du poète et de la poésie à travers le regard d’un bourgeois à l’esprit limité.

Dès le deuxième vers, Verlaine se moque de l’habillement du bourgeois enutilisant l’hyperbole « engloutit son oreille », de plus il insiste à deux reprises sur le caractère des chaussons de Monsieur Prudhomme, ils brillent. Il accentue encore le caractère ironique du portrait en faisant apparaitre une contradiction, alors qu’au premier vers il qualifie le personnage de « grave » il lui donne ensuite, au vers trois, un caractère insoucieux et rêveur, d’ailleurs ladiérèse sur insou/cieux accentue le comique. Monsieur Prudhomme est quelqu’un d’important, il est « maire et père de famille », on souligne ici l’ironie de Verlaine vis à vis du bourgeois. Dans le dernier vers de la deuxième strophe, il lui donne un caractère pompeux avec la diérèse « mon/si/eur ». Pourtant Monsieur Prudhomme n’est guère rêveur, non il songe à marier sa fille ainsi apparaît le caractèrecalculateur et matérialiste du personnage. L’allitération en « f » du « sans fin flottent » souligne le comique du vers.
« Monsieur Prudhomme songe à marier sa fille », « Monsieur Machin » souligne ici l’indifférence du père quand à l’identité du mari de sa fille, il se doit juste de répondre aux critères du beau-fils idéal. Ainsi il doit avoir une identité sociale « être cossu », êtrepolitiquement correct « juste milieu » peut être attend-il de son gendre qu’il soit un gentleman, quelqu’un d’instruit aux valeurs classiques, aimer la bonne cuisine « être pansu ». La seule ironie c’est que Monsieur Prudhomme a, malgré son importance, une petite faiblesse son « éternel coryza ». C’est sans doute encore un facteur de son mépris ou de son désintérêt pour la poésie. Or son gendre, «Monsieur Machin » est botaniste. Cette bizarrerie renforce la sottise du personnage satisfait de lui-même.

Verlaine énonce clairement son mépris pour le bourgeois. Dans son poème chargé d’ironie il instruit par le rire ainsi de l’exagération de l’habillement du bourgeois en passant par la « simple » poésie romantique qu’il ne saurait supporter, sans oublier les propos injurieux qu’il énonce àl’égard du poète, il rend le bourgeois bête et risible et sa poésie amère fait sourire. De plus alors que Monsieur Prudhomme exprime son dégout pour le poète, Verlaine fait une comparaison entre « le coryza » de Monsieur et son aversion pour le poète ce qui rend la rime cocasse et renforce le comique du poème. Le lecteur peut se poser la question de savoir si le « coryza » et à l’origine de ce mépris pourla poésie ou si elle ne fait que la renforcer un peu plus.
Avec le jeu de mot, au premier vers Verlaine annonce tout de suite le ton de ce poème, « maire et père ». Les noms propres qu’il utilise pour désigner le bourgeois et son gendre sont comiques. Dès le titre « Monsieur Prudhomme », qui signifie littéralement homme prudent, Verlaine se moque de lui et le fait d’employer ce terme estrelativement péjoratif. Le jeu de mot « maire et père » est drôle, du fait qu’il met en évidence la place du bourgeois avec le ton sarcastique de Verlaine. Pourtant il ne s’arrête pas ici et appelle le gendre du bourgeois « monsieur Machin » ce qui rend encore plus péjoratif l’image du bourgeois, on se moque de son nom l’essentiel est qu’il soit issu de bonne famille et qu’il réponde aux critères...
tracking img