Commentaire de texte : charlotte delbo

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1024 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
COMMENTAIRE DE TEXTE :

Charlotte Delbo, Auschwitz et après, tome 2, « une connaissance inutile », chapitre « la soif ».

INTRO :

Charlotte Delbo est née le 10 août 1913 à Vigneux sur Seine. Elle fait partie des jeunesses communistes avant de devenir l'assistante de Louis Jouvet ( metteur en scène des pièces de Giraudoux notamment). Elle participe à un réseau de résistance et est arrêtéele 2 mars 1942 avec son mari, Georges Dudach. Il sera fusillé au Mont Valérien, le 23 mai 1942.D'abord emprisonnée à la Santé, elle sera déportée à Auschwitz, par le convoi du 24 janvier 1943.Elle est l'une des 49 femmes rescapées de ce camp et portera, le reste de sa vie, le numéro 31661 tatoué sur le bras. Libérée en 1945, elle travaille pour l'O.N.U. puis à partir de 1960, pour le C.N.R.S. touten menant une carrière littéraire. Elle meurt en 1985.

Son œuvre principale se compose de la trilogie intitulée Auschwitz et après, qui se divise en trois tomes. Ecrite à sa sortie des camps en 1945, Charlotte Delbo ne décide de la faire publier qu’en 1970. Son écriture particulière, composée d’une sobriété remarquable et d’une intertextualité importante, est l’un des seuls témoignages defemmes sur la déportation.

Ce passage, extrait du tome 2, décrit une des souffrances les plus horribles suivant Delbo : la soif. En effet, ce traumatisme du corps et de l’esprit devient un topos dans l’œuvre delbotienne car on le retrouve à de nombreux passages. Mais cet extrait expose également un des problèmes de l’écriture concentrationnaire : faire partager à son lectorat une expérience hors decommun et dont on ne connait les souffrances.

Ainsi, nous pouvons alors nous demander comment l’écriture de Charlotte Delbo permet de communiquer l’inénarrable à travers la description d’une souffrance particulière.

Pour répondre à cette question, nous utiliserons un plan ternaire suivant les axes suivants ; dans un premier temps, nous nous attacherons à la description de la souffrance, puisnous étudierons la portée du témoignage sur le quotidien d’Auschwitz, enfin nous verrons que ce texte est une mise en abyme de l’écriture autobiographique.

I. LA DESCRIPTION DE LA SOUFFRANCE

a. Eléments narratologiques :

-Le début du texte utilise des éléments narratologiques de l’indéfinition comme le pronom démonstratif « ceux », ce qui illustre un désir de généralisation du propos, undésir de donner une portée universelle du témoignage.

-De plus, on observe que le syntagme « soif » devient le sujet de la majorité des phrases. Cette sorte d’allégorie permet de comprendre la souffrance endurée. De plus, l’utilisation du pronom défini « la » permet de renforcer cette hypothèse mais elle crée aussi un rapport avec le lecteur qui s’imagine ce que le mot soif lui évoque.

-lafocalisation du texte est omnisciente, l’auteur sait tout sur tout. Mais une rupture s’observe dans le dernier paragraphe où le témoignage devient plus clairement subjectif.

b. une expérience empirique de l’horreur :

- Charlotte Delbo nous prouve qu’elle a une connaissance particulière de l’horreur de l’univers concentrationnaire, une connaissance qu’elle qualifie d’inutile dans son titremais son écriture nous prouve le contraire.

-champ lexical du corps : « bouche, lèvres, muscles », centré sur l’orifice buccal comme pour désigner le lieu de la souffrance.

- champ lexical des sens : « voient, le regard, j’entends, boivent », qui semble décrire les sens exacerbés de l’auteur pendant son agonie.

c. une expérience traumatisante:

- l’assertion du discours directe dans cepassage nous fait entendre le jugement des autres sur la narratrice : «  elle est folle, elle est devenue folle pendant la nuit », la répétition de l’adjectif « folle » insiste sur l’état de la narratrice. De plus, la gradation entre le verbe «  être » au présent et le verbe « devenir » au présent ayant une valeur de futur, met en exergue la transformation mentale de Delbo.

-Le champ lexical de...
tracking img