Commentaire voltaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2224 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le XVIII ème siècle est également connu sous le nom de siècle des Lumières. C’est un mouvement intellectuel par lequel les philosophes de l’époque ont conjugué leurs efforts pour combattre l’obscurantisme grâce à la connaissance rationnelle et défendre les libertés notamment la liberté d’expression. Ce texte de Voltaire, « De l’horrible danger de la lecture » s’inscrit totalement dans ce combat.Voltaire a écrit ici un pamphlet, qui lui permet à la fois de critiquer la société de son époque et de faire passer ses idées qui rejoignent celles des philosophes des Lumières. Il est très intéressant de se pencher sur la forme originale du texte de Voltaire et les outils qu’il utilise pour servir sa critique, que sont la dérision, l’ironie et l’absurde. Voltaire crée effectivement unpersonnage, Joussouf-Chéribi, qu’il présente comme un chef ou un dictateur, qui émet un texte de loi visant à interdire l’imprimerie et prévenir des dangers de la lecture.L’ironie étant définie comme une « raillerie qui consiste à dire le contraire de ce que l’on souhaite faire entendre ».
Nous allons voir que les idées de Joussouf-Chéribi sont totalement contraires à ce que peut penser Voltaire ;Joussouf-Cheribi est un personnage ridicule, qui permet à Voltaire de faire implicitement passer ses idées. L’implicite va permettre à Voltaire de contourner la censure très forte et son époque et ce pourquoi il se bat.
Ainsi, au travers d’une caricature d’un texte de loi oriental (I), Voltaire émet une critique sévère de la société de son époque et un éloge des idéaux des Lumières (II)

I) Lacaricature d’un texte de loi oriental
Cette forme caricaturale se retrouve tant dans la forme du texte (A), que dans son contenu (B). Voltaire crée un personnage absurde dont les idées n’on aucun sens, ce qui permet au lecteur de comprendre que le texte est ironique et que les idées de Voltaire sont donc le contraire de celles exprimées par Joussouf-Chéribi.

A) la forme détourné d’un texte de loi
-L’émetteur du texte de loi est un certain Joussouf-Chéribi, qui se présente comme un « mouphti », ou chef de la religion ottomane. Cependant Voltaire tourne en dérision le personnage. A la fois au travers de l’exagération dans le statut du personnage avec l’utilisations du « nous » de sa Majesté. Avec l’expression de « Lumière des Lumières » qui n’est pas un titre réel dans la religion ottomane,il tourne en dérision l’importance que se donne Joussouf Chéribi, tout en faisant une référence teinté d’ironie au pouvoir en place à l’époque de Voltaire, en l’occurrence avec Lousi XIV, surnommé le « roi soleil », et Louis XV. L’emploi d’un vocabulaire péjoratif, le mot « sottise », et le nom du palais de Joussouf, « palais de la stupidité », en début et fin de texte ne fait aucun doute quant àla volonté de ridiculiser le personnage.
- Concernant la forme du texte, on a l’apparence d’un texte de loi : l’auteur a autorité pour gouverner et émet une condamnation, une interdiction, le texte est signé et daté. « Il a semblé bon (…) de condamner, proscrire, anathémiser ». Cependant, là aussi, l’exagération dans le nombre de verbe pour émettre une interdiction, et l’emploi de l’adjectif «infernal », permet de tourner en dérision les mots de Joussouf-Chéribi. Le fait que le texte ait été écrit dans « le palais de la stupidité » permet au lecteur de n’avoir aucun doute sur l’absurdité du personnage de Joussouf-Chéribi, et sur l’absurdité des idées qu’il va émettre. Avec l'intitulé même de son texte "de l'horrible danger de la lecture", Voltaire veut immédiatement montrer au lecteurqu'il sera ironique dans les propos qui suivront. Les mots utilisé pour caractériser la lecture sont beaucoup trop fort. la encore c'est totalement absurde de qualifier la lecture "d'horrible danger".

B) Le contenu absurde du texte de Joussouf
L’incohérence des idées soumises par le texte
Le texte écrit par Voltaire et censé avoir été émis par Joussouf Chéribi a l’apparence d’un texte de...
tracking img