Compte rendu d'audience

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2187 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Environnement juridique
Compte rendu d’une demi journée au tribunal

Cour d’assises du département du Rhône
Tel. : 04.72.77.30.70 / Fax : 04.78.42.83.26
Session ordinaire du 4ème trimestre 2010 :
Du Mercredi 2 Novembre 2010 au Vendredi 26 Novembre 2010

N° greffe : 10/0006
Mercredi 3 Novembre 2010 à 9H30
Jeudi 4 Novembre 2010 à 9H30
Vendredi 5 Novembre 2010 à 9H30

Personnesconcernées :
1/ LABROUSSE Julien, Détenu à M.A. VILLEFRANCHE SUR SAONE Assisté par Me PASTA Serge : VOL AVEC ARME
 2/ MOUSSAOUI Yacine, Détenu à M.A. LYON CORBAS Assisté par Me SCREVE Philippe : VOL AVEC ARME 
3/ SALAMANI Ashley, Détenu à M.A. LYON CORBAS Assisté par Me HARTEMANN Yves : VOL AVEC ARME Partie Civile : HAMIDATOU Kamel 

Ministère Public :
Marie-Gabrielle RATELSubstitut Général 

Il yades choses auxquels on se doit d’assister, le procès d’un homme en est une. Je me présente. Je m’appelle Guillaume T. et la personne à coté de moi c’est Yann M. mon grand ami depuis le début de l’année. Nous sommes tout les deux en première année d’école de commerce à Lyon à l’ESDES. A force d’entendre à la télévision ou à la radio les nombreux procès et sanctions judiciaires, nous avons décidéd’aller vérifier par nous même le bon déroulement d’un procès.
Nous avions préalablement regardé la liste des séances. Vendredi 5 Novembre, 9h15 tel était le RDV que nous nous sommes fixés. L’heure approche je suis en avance devant le palais de justice rempli de curiosité par ce que nous allons voir. J’aperçois Yann au loin, il semble à la fois dubitatif et curieux. Une fois réuni nous sommes entrésdans le palais de Justice. Première surprise à l’entrée du palais de justice lorsque nous apercevons au loin deux policiers se tenant a coté d’un imposant portail électronique similaire à ceux que l’on retrouve dans un aéroport. Bien évidemment le portail à sonner à plusieurs reprises … C’est seulement après avoir vider nos poches, enlever nos ceintures que nous sommes enfin parvenu à entrer dansce petit hall silencieux. Fini les discussions entre amis, les texto, les rires, une fois le contrôle des pièces d’identité et la fouille au corps effectuée c’est le silence complet. Une fois cette porte tapissée de ce qui nous semble être une moquette rosâtre, nous restons les yeux grand ouvert devant cette salle resplendissante par sa beauté mais pas forcément par sa taille. Le plafond estcouvert de dorures et les couleurs sont vives : dorés, rouges qui font ressortir le coté exceptionnel de cette salle. Se présente devant un léger portail en bois qui nous sépare des bancs ou nous prenons place après l’avoir franchi. Maintenant place à l’attente, il est 9h25, dans 5 minutes le procès commence… Les familles, les amis rentrent et prennent place à leur tour, nous nous sentons de trop,nous avons l’impression de nous immiscer dans leur vie privée. Nous évitions de croiser le regard des familles. Au premier rang s’installent les avocats reconnaissable grâce à sa grande robe noir et son col blanc, son épitoge (portée sur l’épaule gauche) était composé de fourrure.
Il est 9h36, une sonnerie retentit, les juges pénètrent dans la salle suivi des accusés : c’est la reprise del’audience, la salle se lève, ne nous y attendions pas, nous nous sommes donc levés avec quelques secondes de retard. Le président prend alors la parole et demande aux 3 accusés ce qu’ils ont à rajouter pour leur défense. En effet on leurs reproche plusieurs vols à mains armés. Chacun leur tour, les accusés prennent la parole et affirment regretter leur actes, mais pour Yann et Moi il ne semblaient passincère. Il en va de même pour les excuses présentées aux victimes. Il est 9h41 lorsque le juge prononce la suspension de l’audience pour la délibération des jurés. Les accusés quittent la salle comme ils l’ont rejoint : menottés. Ne sachant pas trop quoi faire Yann et moi avons partagé nos premières impressions sur ces 5 minutes de procès avant que deux policiers nous évacuent de la salle en...
tracking img