Contes du jour et de la nuit Maupassant dissertation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (396 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 janvier 2015
Lire le document complet
Aperçu du document
Architecture
Entourage de la station Palais Royal.

Les édicules Guimard sont des édicules d'accès aux stations du métro de Paris, en France. Le terme édicule paraît récent et recouvre plusieurspetites constructions isolées dans l'espace public ou des espaces ouverts, d'emploi et de statut variés.
Hector Guimard (1867-1942) est un architect francais et le representant majeur de l ArtNouveau en France.
Lors de la construction en 1898 du réseau métropolitain , un concours est lancé pour la décoration des entrées de stations de métro.
Guimard participe à ce concours et va construire denombreux édicules pour les stations existantes.
Ils seront terminées en Février 1900 soit 6 mois avant l'ouverture du métro (Juillet 1900).

En 1904 , Hector Guimard décide d'élever un édiculedevant l'Opéra Garnier. Les anti-Guimard déclarent cet édicule comme une insulte à Garnier. Hector Guimard est vexé et décide d'arréter la construction d'autres Edicules.
Entourages[modifier | modifierle code]


Détail de l'entourage de la stationPalais Royal - Musée du Louvre : les motifs floraux et les « M » du métro sont visibles.
Les entourages classiques font largement appel à la symboliqueflorale, et font apparaître la lettre « M » sur les cartouches des principaux accès. Le mot « Métropolitain » est porté par deux longues tiges, dotées à leur extrémité d'une feuille abritant unelampe orange, les « brins de muguet l’accès de la station Palais-Royal - Musée du Louvre conduisant au Carrousel du Louvre accueille

Choisi en 1899 pour concevoir et décorer les stations du métroparisien, Hector Guimard proposa à l'origine trois modèles différents : 
- le type A comporte trois pans vitrés et une verrière supportée par 4 poteaux et complétée par une marquise rayonnante ; 
- letype B ne comporte pas de pans vitrés mais des gardes-corps finement ouvragés de volutes florales ; 
- le modèle courant est constitué du même type de gardes-corps surmonté d'un portique signalant...