Contexte his

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1380 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Contexte historique
Le 13e siècle est pour l'Europe une période de croissance économique, grâce aux progrès de l'agriculture, d'explosion démographique et de bouillonnement culturel . Les villes se développent, les échanges commerciaux et intellectuels sont facilités par une plus grande sécurité des voyages à travers toute l'Europe et au delà. L'Église est marquée par le renforcement de lapuissance temporelle papale, mais aussi par un courant spirituel puissant de retour à l'Évangile. De là un foisonnement d'initiatives religieuses et la naissance de nouveaux mouvements, ordres et groupes, certains en marge de l'Église ou nettement contestataires. Dans ce contexte riche de vie naît la famille franciscaine, suscitée par le rayonnement de François et de Claire d'Assise.

Naissance de lafamille franciscaine

1209 : À Assise, François, jeune converti, est rejoint par 12 compagnons. Leur forme de vie est d'abord approuvée oralement, puis officialisée en 1223. C'est l'acte de naissance du 1er ordre, celui des frères mineurs - de nos jours franciscains et capucins.
1212 : Claire une jeune fille de la noblesse d'Assise, rejoint le mouvement des frères. De nombreuses femmes en lasuivant à Saint-Damien donnent ainsi naissance au 2e ordre, celui des clarisses. Rompant avec la tradition des ordres monastiques, Claire obtient du pape dès 1215 le Privilège de la Pauvreté, c'est-à-dire le droit de ne rien posséder. La règle des sœurs qu'elle rédige en 1252 est la première écrite par une femme.

L'exemple des frères attire des laïcs voulant rester dans le monde. François leurdonne une forme de vie adaptée à leur condition et c'est l'origine des fraternités laïques du 3e ordre franciscain, le Tiers-Ordre "de la pénitence", c'est-à-dire de la conversion à une vie selon l'évangile. [pic]Parmi les groupes de pénitentes assistés spirituellement par les frères, l'un se crée dans la mouvance de sainte Élisabeth de Thuringe, (ou de Hongrie, 1207-1231), pour le service despauvres et des malades.

Expansion et rayonnement

1217 : en France, première implantation des frères, à Vézelay, ermitage actuel de la Cordelle.
1219 : 10 ans après la première approbation de la forme de vie de François, l'Ordre compte environ 5.000 frères.

Paris devient le centre intellectuel de tout l’ordre

Le grand couvent des cordeliers au Quartier latin accueille comme étudiants ouenseignants des penseurs de premier plan : saint Bonaventure, Jean Duns Scot, parmi de très nombreux autres. En Italie surtout l'épopée franciscaine inspire aux artistes des chefs-d'œuvre.

1220 : en France, première implantation des clarisses, à Reims
1253 : à la mort de Claire, 180 monastères s'inspirent de sa forme de vie.
[pic]Cette expansion est favorisée par les papes, les rois et lesprinces. En 1288, Nicolas IV est le premier franciscain élu pape. Agnès, fille du roi de Bohème, fonde à Prague un monastère de clarisses où elle entre elle-même en 1236. Isabelle, sœur de saint Louis, fonde en 1255 le monastère de Longchamp
En Hollande et en Picardie,se fondent des communautés de sœurs ranciscaines, surtout hospitalières.
La Règle des laïcs du Tiers-Ordre leur interdit le port desarmes. De ce fait ils jouent un rôle pacificateur dans les nombreuses guerres intestines. Ils soutiennent l'action des frères contre l'usure et fondent des hospices pour les malades et pour les pauvres.
Leur vie évangélique dans le monde entraîne parfois la réintégration au sein de l'Église de mouvements plus ou moins marginaux, tels les Humiliés et divers groupes de pénitents et de béguines.Saint Louis, roi de France, est lui-même tertiaire, ainsi que nombre de ses parents et membres de son entourage.

Spirituellement, des mystiques comme Marguerite de Cortone et Angèle de Foligno, des poètes comme Jacopone de Todi, des savants comme Raymond Lulle, des prédicateurs comme Antoine de Padoue, incarnent l'esprit d'amour du Christ pauvre, crucifié et glorieux, objet de la contemplation...
tracking img